larevue2analck

larevue2analck

"Parce que vous ne pensez pas pareil que nous"


|La démocratie béninoise face à un virage décisif !

Publié par La revue2analck sur 11 Novembre 2014, 09:34am

Catégories : #Les chroniques 2 la revue

|La démocratie béninoise face à un virage décisif !

Qu’il est plaisant de voir que le ratissage du territoire national dans la perspective des prochaines échéances présidentielle est d’une certaine manière activée, et qu’il prend petit à petit mais avec certitude de l’envergure.

 

Hier le cas de l’Alliance ABT avait été évoqué sur ce blog, mais il n’était nullement une exception, puisque dans le même week-end, l’UNION fait la NATION avait fait acte de présence en déployant ses tentacules, aussi bien dans le Mono que dans le l’Ouémé, pour donner le change à toutes les entités politiques qui auraient les mêmes prétentions présidentielles que son regroupement de partis.

 

Mais face à l’un comme à l’autre, le Gal Fernand AMOUSSOU n’était pas du reste. Présent à Parakou, il a conforté une base de partisans qui n’étaient pas indifférents; loin s'en faut à sa cause.

 

La configuration aussi belle soit-elle, n’augure pourtant en rien de ce que pourrait être l’acte final.

 

Preuve en est que jusqu’ici, le pays continue à déplorer ce qui reste comme l’instrument décisif que demeure la Lépi.

 

Certes des solutions alternatives sont évoquées, sans pour autant qu’il ne soit permis de certifier quelle serait l’efficience de leur mise en œuvre, ou même si le pouvoir exécutif et le parlement finiront par adhérer au consensus qui semble s’être dégagé sur le sujet, au sein des parties.

 

Pour l'instant du côté de l'exécutif,la tendance est au calme et à l'apaisement.C'est du moins ce qu'il faut retenir de la sortie médiatique du refondateur hier. Tout dans le texte était à l'incitation aux bonnes intentions; le verbe, hier incisif est redevenu apaisant et rassurant. Nul doute que la révolution populaire burkinabè est certainement passé par là.

 

Mais il ne reste pas moins que la problématique intrinsèquement béninoise sur la question des échéances électorales, reste toujours la même; irrésolue.

 

A cette problématique viendra s’agréger une nouvelle et non des moindres : Il s’agit du projet de révision de la constitution, qui devrait être selon l’article d’Ismaël KEKO de LNT ; étudiée lundi prochain par l’assemblée nationale, qui pour l’occasion devrait être réunie en session plénière.  

 

Personnellement je ne sais s’il faut en déduire; une provocation notoire du fait de son inscription dans la programmation élaborée par le parlement, ou tout simplement la marque d’une outrecuidance à nulle autre pareille.

 

Pour ma part, c’est forcément le signe de quelque chose qui ne dit pas son nom, mais dont la signification risque d’avoir une portée inimaginable pour la démocratie béninoise.

 

D’aucuns s’instruisent des erreurs et des expériences d’autrui, d’autres périssent par la flétrissure d’une occasion manquée.

 

Al Tricky !

 

 

 

 

Commenter cet article

trafic 12/11/2014 18:33

On en veut encore traité de cette manière. Sympa.

Archives

Articles récents

’’Les opinions émises sur ce blog n’engagent que leurs auteurs, rien que leurs auteurs’’