larevue2analck

larevue2analck

"Parce que vous ne pensez pas pareil que nous"


|Nous sommes tous des Trayvon Martin _ [2]

Publié par La revue2analck sur 15 Juillet 2013, 10:32am

Catégories : #Les chroniques 2 la revue, #Lr2@ l'a lu sur...,dans...

|Nous sommes tous des Trayvon Martin _ [2]

De la délibération du tribunal qui a jugé M.Zimmerman non coupable de l’accusation du meurtre de Trayvon Martin ; il y a quelque chose qui me dérange et qui tient peut-être aussi bien aux différences qui caractérisent les systèmes juridiques français et américains ; qu’à l’appréciation extensive de la notion de légitime défense, dont la juge américaine à fait preuve.

 

Sur la légitime défense

 

J’ai toujours pensé qu’il y avait la nécessité de prendre en compte cette notion de proportionnalité, qui est censée exister entre l’attaque et la défense.

 

En l’espèce, il n’a jamais été retenu que le jeune Trayvon était armé contrairement à son exécuteur M. Zimmermann.  Par conséquent ; et c’est la conclusion à laquelle est parvenue le tribunal de Floride; c’est le probable avantage, que le jeune Martin aurait pris sur Zimmerman, dans la confrontation physique qui les aurait opposé ; qui aurait justifié que le garde de nuit bénévole, fasse usage de son arme à feu.

 

J’insiste sur l’usage du conditionnel, car tout cela se serait déroulé sans le moindre témoin pour attester de manière irréfutable, la preuve de la défense.

 

« Beyond  a reasonable doubt »    

 

Une fois que cette ligne de défense avait été retenue, il appartenait à l’accusation de prouver au-delà du doute raisonnable qu’effectivement, Georges Zimmerman, avait bien dans l’intention de tuer son « assaillant », et non comme il été retenu de se défendre.

Pour l’accusation qui pensait tourner le procès en une plateforme sur un meurtre raciste, la messe était dite.

 

Sous un autre aspect, il ne m’a pas échappé non plus que cela ferait désordre et même l’effet d’un véritable camouflet pour les leaders de la lutte pour les droits civiques, ainsi que pour la communauté noire, et c’est sans parler de l’impact que cela pourrait avoir sur l’image d’OBAMA ; que les conséquences de la frustration et du désespoir suscité par cette sentence, puisse déboucher sur des débordements.

 

Le timing historique que traversent actuellement les Etats Unis, n’est pas compatible avec une telle éventualité ; et je suis près à parier que l’appel au calme aussi bien de la famille que du Pdt OBAMA, n’est certainement pas indifférent à cette analyse.

 

 

Pnerval !

 

 

 

 

Commenter cet article

PASTPAT 16/07/2013 05:08

Il est vrai que si les USA devaient faire face aux mêmes troubles qui ont suivi le tabassage par la nypd, du taximan black, le paradoxe serait à son comble. En effet il faudra alors que les spécialistes de l'évolution sociale américaine expliquent comment est-ce qu'une telle crise a pu survenir alors même que la communauté black n'a jamais été aussi bien bonifiée socialement. Je me souviens que lorsque le crime avait été commis, même OBAMA n'a vait pu s'empêcher de préciser que s'il avait eu un enfant, qu'il ressemblerait certainement à Trayvon MARTIN

Archives

Articles récents

’’Les opinions émises sur ce blog n’engagent que leurs auteurs, rien que leurs auteurs’’