larevue2analck

larevue2analck

"Parce que vous ne pensez pas pareil que nous"


|Sur la laïcité du Bénin ; à quoi s'amuse à jouer Patrice TALON?

Publié par La revue2analck sur 5 Juillet 2016, 11:25am

Catégories : #Les mots 2 @LNACK, #Les chroniques 2 la revue

|Sur la laïcité du Bénin ; à quoi s'amuse à jouer Patrice TALON?

Je ne suis pas certain loin s'en faut ; que s'adonner à la résolution d'une brouille au sein de l'église méthodiste, soit le propre du président de la République.

 

À priori ça n'est pas son rôle, du moins aux termes des fonctions que lui reconnaît la loi fondamentale.

 

Au mieux ; ce ne serait que pur euphémisme que de reconnaître qu'il n'en a pas non plus le loisir.

 

Ceci d'autant plus que ce ne sont pas des urgences qui nécessiteraient son temps et son attention qui feraient défaut,  dans la fonction qu'il occupe.

 

Mais bon il faudra s'y faire c'est la marque de fabrique du pouvoir de la rupture,  qu'incarne son chef en donnant l'impression de vouloir en l'espèce, agir par discrétion, alors même que son implication personnelle,  ne pouvait qu'amplifier    la crise que traverse l'église méthodiste.

 

Encore heureux qu'il ait pu ; ainsi que le chantent les  quotidiens qui ont jugé bon de relayer le sujet; ramener paix et  sérénité dans la dite église.

 

Commençant par appréhender l'homme et sachant qu'il ne se serait jamais engagé sans la certitude et l'assurance d'arriver au bout de sa mission ; il s'impose à  mon esprit _ je le reconnais ; plus fumeux que retors _ l'intérêt qu'il trouvait à s'impliquer personnellement et surtout quel message voudrait- il envoyer et le cas échéant à qui ?

 

Ce qui donne la pleine mesure de mes interrogations c'est que dans la même situation ; n'importe quel président censé, fort des règles constitutionnelles qui président notre pays et au regard du principe de laïcité, vertement affiché et pleinement assumé ; aurait été assez avisé de nommer un médiateur _ fut-il directement dépendant de la présidence _ pour gérer cette crise.

 

Mais de bon sens, nul ne saurait penser que Talon en  manquerait ; sans se faire taxer de mauvaise foi notoire ;  ou passer pour un parfait ridicule.

 

A défaut d’une médiation pilotée par la présidence ; il y avait moyen de faire appel au préfet du siège où l’église officie ; sans parler du  ministre de l’intérieur, qui souvent fait office de ministre des cultes ; puisqu’il n’y en a pas un spécifiquement au sein du gouvernement.

 

Alors que  voudrait prouver Patrice Talon,  en se passant délibérément de ces "soupapes de sauvegarde " qui peuvent paraître inutiles tant que tout va pour le mieux, et qu'il pourrait amèrement regretter de n'avoir pas utiliser, le jour où tout irait de travers?

 

Entendons-nous bien ; ça n'est pas ce que je souhaite, mais je ne peux manquer d'évoquer le risque que comporte une démarche aussi "borderline" sur des sujets aussi sensibles.

 

Quelle pourrait être sa réponse si dans un proche lendemain et face à une crise au sein d'autres églises ; ou  face à des querelles entre différents confessions religieuses ; le Président TALON venait à être solliciter ?

 

S'impliquerait-il de la même façon ou alors jugerait-il en ce moment adéquat d'invoquer l'exception de laïcité ?

 

 

@LNACK !

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents

’’Les opinions émises sur ce blog n’engagent que leurs auteurs, rien que leurs auteurs’’