larevue2analck

larevue2analck

"Parce que vous ne pensez pas pareil que nous"


|Le nouveau départ en marche ; après quelques accrocs

Publié par La revue2analck sur 1 Mai 2016, 17:18pm

Catégories : #Les chroniques 2 la revue

|Le nouveau départ en marche ; après quelques accrocs

Il s’en est passé des choses depuis l’avènement du gouvernement du nouveau départ ; et il s’en passera certainement encore bien d’autres, à en croire la tangente que prennent les évènements au pays béninois.

 

J’ai eu l’insigne honneur et je ne suis pas peu fier de le dire ; d’apprécier le charisme et la prestance du nouveau président béninois ; assurant la revue des troupes, dans la cour de l’Elysée. C’est peut-être un détail ; mais croyez-moi cela aussi compte.

 

L’instant d’après, le temps de son entrevue avec le président français et la conférence de presse commune qui s’en suivra, la fissure du « désert de compétence » fera tâche.

 

En tout cas l’opinion béninoise la prendra à son compte, pour s’en délecter. Les uns pour y détecter la première bourde du nouveau président élu ; les autres avec une certaine dextérité à la fois didactique et linguistique ; vont en extirper le bon sens.

 

Mais pour Patrice TALON lui-même de retour au pays après son excursion française et ivoirienne, qui n’aura pas elle aussi été, de reste en termes de débat ; les béninois ne devraient pas s’inquiéter car pour ce qui le concernait ; en dépit de certains de ses propos, qui ont pu susciter polémique ; il ne se serait engagé dans la moindre compromission ; encore mois concédé quelque compromis.

 

Une fois retourné au travail ; le gouvernement du nouveau départ sera sans ambages, quant à sa manœuvre à remettre l’économie béninoise sur selle.

 

Le deuxième conseil des ministres, en sera la matérielle illustration ; rupture _ c’est le cas de le dire_ avec une série de décisions du précédent pouvoir ; qualifiées de ’’budgétivores’’ par les nouveaux dirigeants. Une technique de ’’costkilling’’ qui souvent survient après un audit, pour soulager les charges de l’état, en termes de dépenses ; et qui au final ; pourrait se révéler sérieusement profitable pour les finances du pays béninois.

 

Toujours à l’actif du même conseil des ministres ; le retour dans l’ordre de la filière cotonoise du Bénin, de L’ACI, suspendu qu’il nous en souvienne; par le précédent pouvoir.

 

Pour la petite histoire, il s’agit d’un simple retournement de situation ; séquelle d’une vieille rancune désormais éculée et d’une inimitié naguère  vive ; voire aux relents meurtriers, entre le nouveau et l’ancien locataire du palais de la marina.

 

Pour ma part et même s'il a pu passer inaperçu c'est la croissance de la dette publique qui m'aura marqué dans l'exposé du ministre d'Etat; secrétaire général de la présidence.

En effet; pour ceux qui l'ingnoreraient; ou qui se seraient exclusivement focalisé sur les commérages et faits divers du pouvoir; eh bien qu'ils sachent que la dette publique du Bénin passera de 42% en 2015 à 51% du P.I.B. En termes de milliards de Francs CFA, c'est énorme; que dis-je faramineux.

 

Pour les béninois, il serait temps ; grand temps de retourner au travail. C’est du moins ce qu’ils espèrent de leurs nouveaux dirigeants.

 

Et pour ceux qui commenceraient par douter de l’esprit critique de notre blog ; qu’ils se le tiennent pour dire ; ça n’est pas encore le temps des clashs.

 

 

@LNACK !

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents

’’Les opinions émises sur ce blog n’engagent que leurs auteurs, rien que leurs auteurs’’