larevue2analck

larevue2analck

"Parce que vous ne pensez pas pareil que nous"


|Des tribulations relationnelles entre TALON et YAYI BONI

Publié par La revue2analck sur 25 Avril 2016, 17:34pm

Catégories : #Les chroniques 2 la revue

|Des tribulations relationnelles entre TALON et YAYI BONI

Surtout ne pas verser dans le populisme ni dans le culte du chef. De plus ça n'est pas vraiment rendre service au nouveau président élu, que de se comporter ainsi à son endroit.

 

De par son statut de grand richissime, qui doit en connaître un rayon en matière d’allégeance ou de ’’lèche’’ ; je crois qu’il doit savoir depuis le temps, distinguer entre le miel concupiscent de la courtisanerie et la nette mais parfois acerbe franchise.

 

Maintenant  je ne cesse de le répéter inlassablement: accéder à  la présidence n'est pas un but pour Talon, mais un moyen. Libre à chacun de se faire sa propre compréhension de mon propos.

 

Et à dire vrai, il n’est pas exclu ; loin s’en faut ; que nous ne soyons qu’à minima ; instruit de la manière et jusqu’à quel point ; lui et son prédécesseur au palais de la marina se tiennent en réalité.

De la désolation de Nicéphore SOGLO à celle de Ignace YETCHENOU ; en passant par ce que Jocelyno l'impertubable; dénomme ’’le nerf de la guerre’’ qui opposerait l’actuel et l’ancien président ; les béninois devront se faire une raison ; ils sont  encore à mon avis ; bien loin de délier l’inextricable lien qui les relie.

 

L’épisode d’Abidjan aura certainement une suite ; peut-être pas sous les feux de la hampe ; mais sous une forme plus ou moins contenue ; et sur  laquelle, seule l’avenir pourra nous édifier.

  

Enfin Talon à beau s'être révélé un grand manager  dans le privé,  il se pourrait qu’il n'en soit pas de même en politique.


Et je crois, en homme averti qu'il est, je suis prêt à  parier qu'il n'est pas le dernier à en être convaincu. Preuve en est _ au regard du choix judicieux et révélateur de cette évidence _ par la personnalité des profils professionnellement et politiquement affûtés (ABT ET PIK) dont il s'est empressé de s'entourer dans sa tâche.


Maintenant pour dépassionner le débat et par là même permettre à ce gouvernement de travailler dans la sérénité, il faudrait que les béninois s'habituent aussi un peu ; à l'idée que même les meilleurs peuvent aussi échouer ; sans pour autant que cela ne soit un aveu d'échec.

 

Talon et ses ministres ne sont que des hommes.

Ils feront certainement de leur mieux pour sortir le pays  béninois de son malaise socioéconomique.

 

Mais en dépit de leurs efforts, ils pourraient ne pas arriver au résultat escompté, ou du moins les populations pourraient ne pas le reconnaître comme tel. Car entre ce que les institutions financières mondiales, peuvent trouver comme excellent en terme de résultats ; et le ressenti qu’en tireront les populations qui en ont fait les frais ; il y a un grand écart de lucidité ; qui n’est malheureusement pas à la portée de tous, encore moins de celle du béninois lambda.

 

De la survenance d'une telle alternative et fort du trop grand espoir que Talon semble cristalliser ; dans l’imaginaire des béninois ; il pourrait avoir un décalage dont certains pourraient ne pas se relever.

Toute chose qui ne saurait le cas échéant, augurer de l’état de grâce qui prévaut actuellement.

 

Aussi pense-je ; que nous serions tous, assez avisés, de faire montre d’un enthousiasme modéré ; à l’endroit de ce qui malgré tout notre engouement ; demeure toujours inconnu pour nous.

 

C’est le réalisme, la realpolitik et la mystique du pouvoir d’état qui m’imposent ce sentiment et non un parti pris partisan.

 

C'est mon analyse globale de la situation à  l'heure actuelle, et si bien évidemment elle est perfectible, il ne reste pas moins ; qu’elle demeure  indubitablement empreinte d'un grand pragmatisme.

 

Al Tricky ! 

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents

’’Les opinions émises sur ce blog n’engagent que leurs auteurs, rien que leurs auteurs’’