larevue2analck

larevue2analck

"Parce que vous ne pensez pas pareil que nous"


|TALON vs ZINSOU: 1er débat de l'entre2tour pour la démocratie béninoise

Publié par La revue2analck sur 18 Mars 2016, 07:33am

Catégories : #Les chroniques 2 la revue, #l

|TALON vs ZINSOU: 1er débat de l'entre2tour pour la démocratie béninoise

L'une des choses dont je peux désormais me vanter ; au nom de la démocratie béninoise, c’est définitivement et à n’en point douter ; le pas conséquent qu’elle vient de franchir ; par la tenue de ce débat contradictoire de l’entre deux tour ; entre les deux candidats qualifiés pour le second tour.

 

Cela dit ; sur le débat lui-même je me ferai fort de me départir de tout esprit partisan, dans l’appréciation que j’en ferai même si malgré toutes ces réserves ; il s’en trouvera toujours quelques uns, qui y relèveront mon parti pris.

 

Mais au moins j’ai d’avance la satisfaction de ne pas me laisser aller à toutes cette envolée peu commune dont au nom de la liberté d’expression et de la démocratie ; les réseaux sociaux se pavent , par ces temps de campagne.

 

Sur le début de la joute ; brillamment portée avec verve et éloquence, par Lionel ZINSOU, qui en profitera pour régler quelque compte personnel sur la véracité, l’origine et l’histoire de sa ’’béninité’’; et si  cela s'est peut-être avéré nécessaire; il ne m'aura pas échappé, que paradoxalement; il en a quelque peu pâti au final; sur son temps de parole.

 

De plus sa cellule com, à qui je trouve un peu de mou pour un tel enjeu ; aurait largement pu l’en dispenser si elle s’était montrée plus active et réactive à ce sujet.

 

En effet il aurait pu y gagner assez de temps pour pouvoir conclure son propos final, car en rajoutant ses interruptions intempestives des interventions de Patrice TALON; à son propos préliminaire; il devait se douter , du risque qu’il courait au niveau de la gestion de son temps de parole.

 

Et interrompre aussi fréquemment son vis-à-vis, s'est avéré volontairement ou non, fort stratégique; puisque faisant perdre souvent son fil à Patrice TALON qui en a été visiblement assez troublé et quelque peu désemparé. Mais de toute évidence Lionel ZINSOU y a perdu le temps qu'il lui a manqué à la fin pour faire sa conclusion. 

 

Dans ce genre de débat; inutile de s'en convaincre; la gestion du temps de parole relève d'une stratégie nécessaire.

 

Ce que apparemment TALON a su pour sa part bien gérer, au risque même au début du débat; de sembler paraître passif ; avant de se révéler le véritable puncheur qui va contraindre Lionel ZINSOU dans une ligne défensive dont ce dernier aura grand mal à se sortir ; puisque de fait ; il répondait de la continuité du bilan fort difficile à défendre ; de la refondation.

 

Et c'est là où dans l'esprit ce débat m'a quelque peu troublé; voir Lionel ZINSOU contraint presque de défendre le bilan du boni Yayisme; après seulement 9mois de pouvoir; alors même que dans notre imaginaire à tous; nous savons très bien, que Patrice TALON, en est tout aussi; sinon plus comptable que lui de ce bilan; quand on connaît son rôle émminent et sa part non négligeable dans les deux mandats de Yayi Boni; tout au moins avant que ne surviennent, entre eux; les dérapages que nous connaissons. 

 

Mais de mémoire de spectateur de ce genre d’exercice _ et j’en ai vu et revu pas mal _ j’ai rarement assisté à ce stade de la compétition ; candidat afficher autant d’assurance, à la limite même de l’insolence au point d’affirmer en direct à son alter ego; qu’il gagnerait les élections.

 

A ce propos je laisserai les électeurs béninois décider ; mais croyez-moi, sur ce simple détail ; dans bien des démocraties Patrice TALON, sur cet élémentaire « faux pas » aurait scellé sa défaite.

 

Attention ça n’est pas un reproche ; c'est juste une remarque que je trouve non seulement culotée mais évidemment risquée de s’oser à balancer une telle affirmation; en un moment aussi crucial; où disons-le; rien n'est encore joué.

 

Car toujours par observation de ce qui se fait un peu  partout où cet exercice se pratique ; la modestie et l’humilité semble mieux appropriées pour espérer la moindre empathie de la part de l’opinion.

 

Sur le fond du débat ; il restera certainement de la part de l’un comme de l’autre ; une ou deux phrases choc que je laisserai à chaque téléspectateur le soin,  selon son appréciation du débat de retenir ; même si personnelement « Le mensonge par sa répétition ne crée pas la vérité » inlassablement asséné par Lionel ZINSOU ; pour justifier des calomnies dont il aurait fait l’objet de la part de Patrice TALON ; s’équilibre assez bien avec le « Vous ne connaissez pas le Bénin » de ce dernier ; pour essayer de faire relever au premier ministre ; et certainement d’en convaincre si besoin est, les téléspectateurs béninois; qu’il n’était pas de par sa méconnaissance du pays ; l’homme de la situation.

 

Y est-il arrivé ?

 

Nous aurons vite fait de le savoir, au soir du 20mars prochain.

 

Je passe sous cape les attaques personnelles et les ironies sybillines des uns et des autres ;qui ont émaillées le débat ; et j’invite chacun pour en apprécier le fond ; à re-visionner  ce débat, aux fins de s’en faire, sa propre opinion .  

 

 

 

 

Al Tricky !

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents

’’Les opinions émises sur ce blog n’engagent que leurs auteurs, rien que leurs auteurs’’