larevue2analck

larevue2analck

"Parce que vous ne pensez pas pareil que nous"


|Présidentielles 2016: Et MAINTENANT ?

Publié par La revue2analck sur 8 Mars 2016, 20:24pm

Catégories : #Les chroniques 2 la revue

|Présidentielles 2016: Et MAINTENANT ?

Ainsi fut dite la messe, celle qui, tous les cinq ans; doit en la cathédrale de la démocratie béninoise ; être célébrée.

 

En attendant que tous les candidats ayant perdu cette présidentielle ; qui n'arriveraient toujours pas à s'y faire et qui pourtant devraient s'y faire, s'en remettent.

 

Car ainsi en a décidé l'opinion béninoise ; mais également leur propre sort, car rapellons-nous : même aidé ou non par la divine providence ou quelque autre force de la nature, il ne peut nous arriver au final, que ce que nous aura prédit notre ligne de vie.

 

Nous ne parcourons que le chemin que notre destin s'est fait fort de nous tracer.

S'y dérober ne sert à rien ; s'en détourner n'est que peine perdue, la réalité de notre destin finit toujours par nous y ramener, parfois avec la plus cruelle des désillusions ; comme pour nous faire regretter ; l'outrecuidance d'avoir cherché à se jouer de lui.

 

Mais attention il ne s'agit nullement là d'un aveu de renoncement ; car le mérite qu'il faut reconnaître à tous ceux qui ont essayé ; c'est justement d'avoir essayé ; d'avoir su croire ; aussi sincèrement qu'ils le leur  était possible ; qu'ils pouvaient apporter la lumière et l'espérance ; qui faisait si cruellement défaut à tous ceux dont ils voulaient devenir les porte flambeau.

 

Sinon c'est  à la nature profonde, à la quintessence même de leur engagement ; qu'il faudra s'ateller, afin d'en déterminer les réelles motivations.

 

Les motivations nous y sommes.

 

Jamais elles n'auraient autant ; durant cette présidentielle; titiller l'imaginaire des populations béninoises.

 

Celles avérées ou non ; mais définitivement et désormais irrévocablement relatives ; de nos présidentiables et leur recherche de reconnaissance à une échelle sociale; encore plus  haute que celle à laquelle ils n'étaient arrivés à s'élever ; et qui selon le Pr TEVOEDJRE ; correspondrait pour certains d'entre eux; à une forme de '' vanité sociale '' ; et pour d'autres nous l'espérons ; à une forme d'accomplissement de soi ; à travers la réalisation du plus suprême au plan national ; des sacerdoces politiques.

 
MASLOW n'aurait pas su si bien y penser.

 

Mais il y à aussi celles plus viles de s'éterniser par procuration au pouvoir ; de s'octroyer un droit de vengeance qui ne sera évidemment jamais reconnu comme tel.

 

Les motivations toujours ; celles des masses populaires, marquées par une paupérisation telle qu'il n'est plus toujours nécessaires de les convaincre de se laisser aller à se dicter la conduite à tenir dans l'isoloir, au moyen de tout sauf de la rectitude de leur seule conviction politique ou de leur propre conscience.

 

Le plus dur étant la somme de l'ensemble, dont la traduction finale ; déroge toujours à toutes les règles prévisionnelles ; pour ne célébrer que ceux qui auront su tirer profit du système ; parce qu'ils en maîtrisaient les rouages ou alors parce qu'ils ont toujours su; ce à quoi carbure les masses ; et surtout comment assouvir leur pécuniaire avidité.

 

Tristesse et désolation pour nos démocraties ; car au moment même où nous sommes censés les célébrer ; nous ne faisons que les ruiner un peu plus ; avec la terrible et effroyable appréhension ; de ce jour fatidique _ à Dieu ne plaise _ où tout pourrait s'effondrer.

 

 

@cydborg

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents

’’Les opinions émises sur ce blog n’engagent que leurs auteurs, rien que leurs auteurs’’