larevue2analck

larevue2analck

"Parce que vous ne pensez pas pareil que nous"


|La Cauris, L’Arc-en-ciel, le soleil levant et … La jarre trouée !

Publié par La revue2analck sur 15 Janvier 2016, 18:25pm

Catégories : #Les chroniques 2 la revue

|La Cauris, L’Arc-en-ciel, le soleil levant et … La jarre trouée !

Oui j’avoue, au moment précis où on se dit qu’ils nous ont tout montré, tout démontré ; il se trouve qu’ils arrivent à nous démontrer ; qu’ils ont encore de la  ressource; assez et à revendre. 


Pas forcément dans le sens qu’on espère les voir évoluer ; mais quand même ! 


De Yayi Boni il y a longtemps que je ne suis plus dupe ; rien apparemment ne saurait lui entraver la sortie qu’il se serait choisie ; n’en déplaise à tous les anciens affidés de sa majorité, qui se sont trouvés une âme revancharde de présidentiables de circonstance. Ce sera Lionel ZINSOU et tant pis pour ceux qui trouveront à redire ; ils finiront par s’y faire.


Le refondateur avec une rare maestria, vient de donner ; je ne sais à quel prix ; la preuve de ses talents de stratège ; à défaut de ceux de gestionnaire, dont on aurait souhaité qu’il fasse montre durant ses deux mandats passés au pouvoir.


Qu’à cela ne tienne, avec la RB et le PRD dans son escarcelle, les chances de faire élire son poulain, Lionel ZINSOU, s’accroissent sérieusement.


Lehady Vinangnon SOGLO _LVS_ aura franchi le cap qui à mon avis et à mes yeux, fait désormais de lui un leader digne du nom. Dans quel ordre des choses ? Positif ou Négatif ? Je me garde de tout positionnement pour l’instant ; mais jamais plus il ne devrait plus être regardé comme l’éternel fils à papa ; dont ; bien qu’il ne voudrait pas en donner l’air ; il recevrait les ordres.
Toute cette période est désormais derrière lui ; car il vient de tuer le père et poignarder la mère et tous ceux _ dont j’en suis _ qui le chahutaient sur ce point, peuvent aller se rhabiller.


Appelé à se prononcer sur le choix de son fils ; le père _ Nicéphore SOGLO_ se serait exclamé « A-t-on jeté un sort à mon fils ? » 


En réalité il n’en est rien ; Brutus s’est réincarné au Bénin en LVS, avec la dague en moins.


Pour ce qui concerne le PRD ; quelqu’un dont je tairai le nom pour ne pas le gêner, me disait que la faculté versatile  de son leader était tout ce dont n’importe qui _ y compris ses propres proches ; et par conséquent ses alliés politiques _ pouvaient avoir à redouter; et que pour un bon tas de « tais-toi » il serait prêt à se damner. Bien entendu ces propos n’engagent que ceux qui en sont les auteurs. 


Sur sa versatilité par contre ; une large majorité des forces politiques béninoises dont l’Union fait la Nation et me dit-on Patrice TALON soi-même ; se seraient impliqués ; pour que le perchoir lui revienne ; dans l’expectative qu’il se fasse moins intrusif dans le jeu de la présidentielle.  C’est raté ! Et pas qu’un peu ! Et à bien y regarder je n’ai pas l’impression que ce soit une question de stratégie politicienne pure et dure, même si cette perspective n’est pas à ignorer totalement. Non je crois que le choix du PRD, s’inscrit dans un prolongement de règlement de comptes, à l’égard de celui qui aura été _ et à plus d’un titre _ son véritable tombeur en 2011[comprenne qui pourra] ; mais certainement aussi parce qu’il paraîtrait que du côté du pouvoir ; on serait enfin prêt à rembourser au PRD, les frais de campagne engagés en 2011.


C’est curieux, mais celui que je plaints le plus dans l’histoire c’est Lionel ZINSOU ; car se doute –t-il seulement, un tant soit peu ; de ce dont il est en passe d’hériter ?  


Le pouvoir lui serait peut-être acquis au soir du 28 février ; mais disposera- t-il seulement, des moyens et surtout de toute la latitude nécessaire pour l’assurer au mieux des intérêts de la Nation ? 


Reste la jarre trouée ; dont les départs enregistrés depuis ces derniers jours, risque de mettre en question la survie. Tant l’espoir qu’elle suscitait et portait ; inlassablement s’écoule, par les fissures abandonnées par ses fils égarés.


Les temps sont durs à L’Union fait la Nation, qui au fil des évènements essaie de réagir en adaptant sa position au fur et à mesure. 


Aurait-on pu mieux espérer de la plus grande concentration de forces politiques de l’opposition ? 
Certainement !    


Pour l’instant ; depuis l’officialisation de l’alliance FCBE-RB-PRD ; elle donne l’impression de radicaliser sa position à ne pas céder à la moindre manipulation du pouvoir finissant de la refondation.


L’idée d’un regroupement de sursaut national subsiste ; tout comme l’indéfectible volonté d’en finir avec l’univers YAYISTE ; sauf que sur ce dernier point ; L’UN devra se faire une raison et faire avec ; puisqu’elle reconnait _ ainsi que le reconnait aussi d’ailleurs ; le dernier communiqué de l’Alliance pour un Bénin Triomphant ; le positionnement de Lionel ZINSOU, comme le prolongement de la gouvernance YAYI.


Ce qui semble visible, et pour le moins évident ; c’est   une volonté manifeste des dirigeants de l’UN de ne pas se laisser embrouiller par les manœuvres politiciennes de Yayi Boni, tout comme ils ne voudraient pas s’en rendre de quelque manière complice.


Alors pourquoi ne pas s’organiser ; dès maintenant ; à  réaliser ce vaste regroupement de sursaut national auquel elle aspire et qui à mon avis pourrait être salvateur pour autant; qu’il puisse se constituer dès le premier tour ; car s’il est vrai que ce regroupement pourrait se voir grossir de tous les électeurs déçus de la RB, du PRD mais également de la FCBE, il n’est pas exclu ; qu’ils ne soient plus malheureusement en mesure de faire valider ce potentiel électoral ; si comme cela se laisse entrevoir _ et le pouvoir fait tout pour _ l’élection du 28 février prochain, se jouait au premier tour.


Et en poussant plus loin mon raisonnement ; pour quel candidat, dans le cas hypothétique d’un second tour ;  l’UN pourrait se mobiliser et appeler à voter pour ; qu’il ne pourrait ou ne voudrait supporter dès le 1er tour ?


En réalité je n’en vois que très peu, avec en tête de liste ABT et PIK ; si je prends en compte ; leur chance à parvenir éventuellement au second tour ; et le fait qu’il n’y aurait aucune logique ; à ce que l’UN puisse apporter son soutien à des candidats qu’elle aurait déjà disqualifié depuis le 1er tour.


Toujours dans le prolongement de mon raisonnement et fort de la volonté indéfectible et affichée de l’Union fait la Nation ; à rompre définitivement avec tout ce qui pourrait avoir le moindre rapport avec l’univers YAYI BONI ;   il ne serait plus que judicieux ; que d’admettre dans ce cas de figure, la disqualification de PIK ; qui porte de manière indélébile le sceau du pouvoir du changement et de a refondation.


Mais s’il est vrai que tout ceci procède d’une logique induite par les termes mêmes des conditions fixées par l’Union fait la Nation ; il apparait indubitable que la logique est loin d’être le fort de la politique.


D’où la nécessaire relativité avec laquelle tout cela doit être pris ; même si je garde l’espoir de la possibilité de l’émanation, très prochainement ; d’une force de contrepoids à cette touchante et non moins affligeante alliance ; qui rompt avec la nécessaire confrontation des idées et des visions de projet de société ; qui entretient et au sein de laquelle s’enracine toute démocratie.  


Al Tricky !  


 

 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents

’’Les opinions émises sur ce blog n’engagent que leurs auteurs, rien que leurs auteurs’’