larevue2analck

larevue2analck

"Parce que vous ne pensez pas pareil que nous"


|L’électeur #bénin-ois doit prendre conscience de son pouvoir !

Publié par La revue2analck sur 13 Janvier 2016, 13:46pm

Catégories : #Les chroniques 2 la revue

|L’électeur #bénin-ois doit prendre conscience de son pouvoir !

Peu de choses pourraient encore me surprendre au sujet de la vie politique béninoise.

 

Mais s’il est encore des choses qui me laissent perplexes ; elles ont surtout rapport à la manière dont les militants des différents partis peuvent être ; à l’occasion et au gré des intérêts de leur tête de gondole ; malmenés et embrouillés à souhait.

 

Le véritable capital de n’importe quel leader de partis politiques ; quel qu’il fut ; tient à sa capacité à mobiliser autour de son nom et de l’idéal sociétal qu’il porte. Les militants sont donc tout ce qui fait la force d’un chef de parti politique. C’est fort du poids que leur confèrent ces militants qu’il représente quelque chose dans l’espace politique où il évolue. C’est en fonction de leur considérable adhésion à son projet politique ; qu’il peut se montrer exigeant dans ses rapports avec celui ou ceux qui attendent de lui, une alliance victorieuse.

 

Et pourtant que ne fut ma surprise de constater au fil du temps et surtout dans l’espace politique béninois ; le déséquilibre et le décalage entre ce que ces militants représentent et le très peu de considération, voire la condescendance avec laquelle, ils peuvent être traités par ceux-là même, qui leur doivent toute l’aura qui les fait survivre politiquement.

 

Il est vrai qu'on ne devrait pas minimiser le charisme d'un leader ou l'ancrage d'un parti dans l'histoire politique d'un pays. Mais sans l'adhésion populaire pour donner du corps et du poids à tout cela; on est bien loin de tout ce dont il est question dans mon propos. 

 

Toujours derniers à être mis au courant des choix politiques de leur dirigeants ; qui s’imposent pratiquement à eux.

 

Jamais consultés ou alors très peu, sur les prises de position du parti ; ils comptent manifestement pour du beurre ; alors même qu’ils constituent l’essentiel du poids politique au nom duquel le leader charismatique de leur parti existe.

 

Pis encore ; c’est qu’entre les pérégrinations stratégiques et politiciennes de leurs dirigeants ; ils ne savent plus pratiquement où donner de la tête ; le moment de faire le choix fatidique ; partagés qu’ils sont le plus souvent entre l’incompréhension ou l’inadéquation du choix qui leur est demandé de faire et l’idéal politique pour lequel ils sont engagés.   

 

Ceci en rien ne contribue à l’assise de l’électorat, qui ne fonctionne plus au gré de ses convictions politiques profondes ; mais de par la volatilité des consignes de votes dont plus personne ne se leurre sur la faculté relativite des militants à les respecter .

 

Et c’est de bonne guerre face à la platitude et la vacuité  du théâtre politicien dont les dirigeants de partis leur font grâce.

 

Allez leur expliquer ; à tout hasard ; aux militants de la RB par exemple que celui pour lequel ils devront voter n’est rien moins que celui contre lequel le président d’honneur de leur parti, aura parrainé, il y a à peine une semaine, avec d’autres forces hostiles ; un front républicain visant à invalider sa candidature. Le tout avec la perspective que si cette invalidation venait à survenir ; ils pourraient être amenés à reporter leur vote sur un autre cheval blanc _ un temps instrumentalisé par le pouvoir _ et qui déçu d’avoir été de toute évidence délaissé pour un candidat de premier choix ; aura, après une longue hésitation décidé de se lancer lui-même dans la bataille présidentielle.

 

Croyez-moi, il y a longtemps que le modeste électeur, faute de lucidité et de clairvoyance, dans tout ce dédale aura déserté son repère électoral de base. Et je peux le comprendre même si je déplore le fait que son choix ; s’il ne s’abstient pas ; ne peut être qu’un choix de substitution.

 

Cela pourrait paraître insignifiant et même anecdotique que je m’attarde sur ces détails ; sauf que quand on les rajoute aux autres tares qui polluent nos scrutins électoraux ; on comprend aisément que c’est notre démocratie qui perd de sa superbe.

 

@cydborg           

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents

’’Les opinions émises sur ce blog n’engagent que leurs auteurs, rien que leurs auteurs’’