larevue2analck

larevue2analck

"Parce que vous ne pensez pas pareil que nous"


|Lionel ZINSOU pourrait-il mener une campagne sereine ?

Publié par La revue2analck sur 21 Décembre 2015, 17:39pm

Catégories : #Les chroniques 2 la revue

|Lionel ZINSOU pourrait-il mener une campagne sereine ?

Dans la perspective des prochaines présidentielles au Bénin ; la semaine qui vient de s’écouler aura été décisive à plus d’un titre.

 

D’abord par la polémique _ ça ne s’invente plus _ de Jean Alexandre HOUNTONDJI. Polémique marquée par cette colère assumée de l’ancien conseiller politique du refondateur, durant son interview sur une radio de la périphérie cotonoise ; durant laquelle ; il n’a pas manqué de mots ni de verve ; pour formuler son irritation _ et là je modère _ contre l’imposition de Lionel ZINSOU.

 

A l’entendre il ne serait en rien contre la personne du premier ministre lui-même ; mais s’indigne contre la manière. Ecoutez plutôt !

 

 

Il représente avec CHABI SIKA et Marcel DE SOUZA ; le trio qui a eu le mérite _ il faut le reconnaître_ d’assumer vertement et à visages découverts ; leur opposition à la manière dont les choses se sont déroulées pour la désignation du candidat unique de l’Alliance FCBE.

 

Mais de son avis et je ne suis pas contre cette opinion, que j’ai d’ailleurs précédemment évoquée ; la frange de FCBE, opposée à cette candidature de Lionel ZINSOU, serait bien plus importante qu’elle ne voudrait paraître.

 

Et à en croire la remarquable absence du trublion GBADAMASSI et de ARIFARI BAKO, lors de la cérémonie d’investiture ; il est à craindre de la tension dans l’air, chez les FCBE.

 

Or dans de telles conditions, il ne serait pas exclue ; mais alors pas du tout ; que cette frange frontiste ; qui se grossit au fur et à mesure que s’annonce l’échéance ; puisse se révéler néfaste dans la suite des évènements.

 

Mais de toute évidence, rien de tout cela n’aura été de nature à empêcher l’investiture de celui qui se fait désormais appeler affectueusement ’’ZINLI’’.

 

Car ignorant tous les remous suscités par cette situation, le conseil national des FCBE, n’aura rien fait de mieux que d’entériner la candidature de Lionel ZINSOU, pour la présidentielle de 2016.

 

Des recours pourraient être intentés _ Alexandre HOUNTONDJI l’affirmait dans sa dans son interview_ mais pour être sincère et franc, j’ai de sérieux doutes sur l’issue d’une telle initiative. Mais bon ; pourquoi se refuser la perspective de l’espoir ?

 

Et connaissant nos amis politiques béninois ; rien ne saurait exclure que la réticence dont ils se font fort pour l’instant ; ne soit qu’un moyen pour se rendre intéressant aux yeux de Lionel ZINSOU ; afin de l’amener à les prendre au sérieux.

 

Le cas échéant il appartient au nouvel homme fort de la FCBE de savoir distinguer le bon grain de l’ivraie ; afin de ne pas se retrouver avant même l’heure ; piégé dans des liens qui pourraient l’enserrer, voire même l’entraver dans son action future.

 

Mais ça j’imagine que l’intéressé ne le sait que trop bien ; du moins je l’espère ; car à ce jeu ; même les experts en la matière ont pu se laisser prendre.

 

Le plus dure en définitive serait pour Lionel ZINSOU de devoir ; en même temps qu’il devra faire front à l’adversité ; penser à garder un œil sur les ennemis de l’intérieur.

 

 

Al Tricky !

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents

’’Les opinions émises sur ce blog n’engagent que leurs auteurs, rien que leurs auteurs’’