larevue2analck

larevue2analck

"Parce que vous ne pensez pas pareil que nous"


|Rosine Soglo a manqué une occasion de se taire !

Publié par La revue2analck sur 16 Novembre 2015, 12:26pm

Catégories : #Les chroniques 2 la revue

|Rosine Soglo a manqué une occasion de se taire !

La doyenne de l’Assemblée n'y est pas allée du dos de la cuillère pour ‘’vomir’’ à sa façon la possible candidature du premier ministre Lionel ZINSOU


Même si la responsabilité des propos lui incombe et qu'apparemment elle semble les assumer .


Même si dans le fond on peut comprendre l’aversion qui peut être la sienne et celle de quelques uns, face a la nouvelle équation supplémentaire, que peut constituer la probable candidature de Lionel ZINSOU ; l’exprimer ainsi, par ces propos et dans cette enceinte là, ne grandit en rien la responsable politique, qu’elle se veut d’être; et jette indubitablement un voile peu glorieux sur la sagesse que par son âge, et son passé d’ex-première dame ; elle pouvait revendiquer ; ou qu’on pouvait lui concéder.


« Lionel (Zinsou) est un Blanc et aucun Blanc ne peut diriger le Bénin ». aurait psalmodié selon LNT l’ancienne première dame, dans l’un de ses emportements qu'on ne lui connait que trop bien.


Et pour l'avocate qu’elle est, il ne fait aucun doute qu'elle avait une kyrielle de possibilités, de s'en prendre à Lionel ZINSOU ou à son action gouvernementale, sans devoir  passer par le raccourci fort désobligeant du blanc qu'il serait et qui ne saurait à ce titre prétendre diriger le Bénin.


Pour ma part je n’oserais pas faire l'injure à Mme Rosine SOGLO en lui demandant pourquoi elle ne s’était pas  autant ‘’offusquée’’ lorsqu’à la conférence nationale son mari Nicéphore SOGLO, _ par ailleurs béninois, mais jouissant également de la nationalité française _ avait été désigné comme 1er ministre, pour se faire, quelques mois plus tard, élire président de la république.


En rien la condition de son époux à l’époque, n’est différente aujourd’hui, de celle de Lionel ZINSOU : un franco béninois qui postule aux plus hautes fonctions, dans son autre pays.


La seule légitimité pour moi devant rester le vote des béninois, qu'il me semble ne devraient pas tous se retrouver, dans les propos de celle qui se fait affectueusement appelée maman ou dada (grande sœur) dans l’hémicycle.


Je n'en tiens pour preuve, que l’unanimité dont l’ensemble des députés se seraient fendu, pour se démarquer des propos de Mme SOGLO.


Mais ne soyons pas dupes, le ou les véritables destinataires du message que cache les propos décriés ne sont certainement pas Lionel ZINSOU, qui n’aura en définitive été  que la passerelle idéale de transmission de ce message.


Sauf que certains mots pour leur nature hautement sulfureuse, méritent à être utilisé avec une grande attention, et ça, Mme Rosine SOGLO n’est   certainement pas la dernière à l'ignorer.



Al Tricky !

 

 

 

 

 



 

Commenter cet article

Archives

Articles récents

’’Les opinions émises sur ce blog n’engagent que leurs auteurs, rien que leurs auteurs’’