larevue2analck

larevue2analck

"Parce que vous ne pensez pas pareil que nous"


| Le Général est mort ; vive le grand K !

Publié par La revue2analck sur 15 Octobre 2015, 15:05pm

Catégories : #Les chroniques 2 la revue, #Les mots 2 @LNACK

| Le Général est mort ; vive le grand K !

Le grand K est mort et bien né serait celui qui pourrait affirmer le connaître réellement ; tant les nombreuses facettes de sa personnalité restent insondables.

 

Comme par exemple la simplicité avec laquelle, il finira par se soumettre en février 1990 ; au grand désarroi de bon nombre de ses partisans d’alors ;  aux décisions de la conférence nationale.

 

Ou cette humilité à nulle autre pareille ; lorsqu’une fois dépossédé du pouvoir il se soumettra là encore, à la décision du peuple ; traversera en silence mais dans la dignité, le désert auquel on essaiera de le contraindre.

 

Dans sa phase marxiste-léniniste ; il n’y a pas eu que du bon ; avouons –le on a frôlé le pire ; à défaut de s’y enfoncer littéralement.

 

Mais pouvoir revenir en force après cet intermède ; pour donner toute une autre image de celui-là même qui a été cinq ans plus tôt décrié ; démontre, toutes les ressources dont il regorge.

 

Il restera certainement le président béninois qui mieux que tout autre, connaissait les béninois ; en tout cas assez, pour n’avoir pas suscité ni exacerbé ce sentiment de régionalisme, qui a tant pourri les différents pouvoirs qui lui ont succédé.  

 

Mais ce dont pour ma part, je n’aurai de cesse de le remercier, c’est d’avoir su ; bien avant ses pairs d’alors, au risque même de s’en faire pour certains des ennemis ; l’intérêt du discours de la Baule.

 

Cette seule décision, et tout le rejaillissement qui s’en suivra pour lui-même, comme pour le pays béninois ; est digne du plus sublime acte héroïque.

 

Oui la démocratie béninoise vient de perdre le premier de ses pères.

 

 

@LNACK !

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents

’’Les opinions émises sur ce blog n’engagent que leurs auteurs, rien que leurs auteurs’’