larevue2analck

larevue2analck

"Parce que vous ne pensez pas pareil que nous"


|Bénin : s’engagerait-on vers une crise à la CENA ?

Publié par La revue2analck sur 28 Août 2015, 17:14pm

Catégories : #Les chroniques 2 la revue

|Bénin : s’engagerait-on vers une crise à la CENA ?

Aux dernières nouvelles en provenance de Cotonou, Freddy HOUNGBEDJI ne se serait pas soumis à la passation de service ; à lui imposé par le président de l’institution électorale.

 

Même en passant sous silence les récents échanges _ par médias interposés _ d’arguments juridiques évoqués aussi bien par le démis et son supposé successeur Basile FASSINOU, pour justifier le bien-fondé de la position, à laquelle ils sont l’un et l’autre rattachés ; il paraît indubitable que l’alternative d’une crise au sein de la CENA, ne doit plus être écartée.

 

Cependant, après les explications du coordonnateur du budget de la CENA ; récemment démis par ses pairs ; il ne serait plus possible de se contenter de la seule version officielle de la CENA ; pour entreprendre la moindre analyse de la situation.

 

Prenant note des lourdes accusations dont il a été affublé dans le communiqué officiel qui rendait public son éviction, et au regard de la manière dont il les a scientifiquement et juridiquement détruits un à un.

 

Fort de la grande capacité destructrice et manipulatrice, des ’’béninoiseries’’; concept Ô combien typiquement béninois; dont la paternité revient à Me Robert DOSSOU _ le bien nommé qui savait certainement de quoi il parlait _ et qui est un concentré de tout ce qui a de pire et de néfaste en l’esprit béninois ; il ne serait plus exclu _ mais alors plus du tout _  que la raison de cet évincement, ait son siège, bien loin de là, où on voudrait dans l’opinion ; la situer.

 

Pour ma part et cela n’engage que moi ; sous réserve de la suite qui sera donnée à cette histoire ; je crois que le fait de s’être montrer trop procédurier et trop scrupuleux de la loi, pourrait être à l’origine de sa mise à l’index.

 

En effet un tel comportement à un poste aussi délicat que celui du coordonnateur du Budget ; n’est pas forcément favorable, au bon déroulement des ’’AFFAIRES ’’.

 

S’il est un enseignement à tirer de cet épisode, c’est à coup sûr le fait qu’au vu des votes de ses pairs ; il en est au moins 2 sur cinq qui partageraient sa supposée gestion « opaque et solitaire »; ou du moins qui ne s'en offusquent pas outre mesure.

 

Cette éviction n’est donc pas survenue par le fait d’un vote  unanime des commissaires _ ce qui aurait rendu indiscutable la mise à l’écart de FREDDY HOUNGBEDJI ; quoique _  mais même en tenant pour acquis; la décision démocratique par 3 voix pour et 2 contre son éviction ; je reste persuadé qu’une gestion si tant est qu’elle aura été aussi désastreuse et catastrophique qu’on a bien voulu nous la peindre ; n’aurait en principe pas eu le moindre mal, pour faire l’unanimité.

 

Ce qui m’amène à oser une question, qui à mon humble avis devrait commencer par interroger tout béninois soucieux de la survie démocratique de son pays : qui est-ce qui est gêné par  le mode de gestion de Freddy HOUNGBEDJI à la CENA ; au point de l’en éloigner ? Et pourquoi ?

 

 

Al Tricky !

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents

’’Les opinions émises sur ce blog n’engagent que leurs auteurs, rien que leurs auteurs’’