larevue2analck

larevue2analck

"Parce que vous ne pensez pas pareil que nous"


|Aff. PPEA 2; l'audit international révèle le pot aux roses et pointe les supposés responsables

Publié par La revue2analck sur 27 Juillet 2015, 09:54am

Catégories : #Les chroniques 2 la revue

|Aff. PPEA 2;  l'audit international révèle le pot aux roses et pointe les supposés responsables

Ainsi que j’ai eu à le dire ; lors de la révélation de l’affaire du détournement des fonds alloués par les Pays-Bas, pour le forage en eau de certaines de nos campagnes ; il suffisait de suivre l’argent pour dénicher les prévaricateurs en cause.

 

Cette règle est implacable et est totalement infaillible.

 

Après il est vrai qu’il faut des spécialistes en la matière, pour savoir détecter et lever le factice qui entoure, les sociétés fictives crées à cet effet pour édifier le montage scabreux qui en fonction de la perversité des auteurs peut se révéler d’une rare complexité ; avec des ramifications très étendues.

 

En l’espèce il semble que la presque assurance de l’impunité des crimes du genre au Bénin ; ait émoussé l’inventivité des auteurs du scandale.

 

Sinon comment s’expliquer, qu’ils aient fait preuve d’aussi peu de créativité, dans le montage de leur arnaque:’’ des sociétés écrans qui, trois mois après, disparaissent.’’  Ou  la réduction au franc près de tous les contrats qui étaient de 20 millions et 60 millions, ’’pour ne pas dépasser le seuil prévu par la loi relative aux marchés publics’’. Et toujours aux dires de l’auditeur général ; reprenant des éléments du rapport d’audit ; le fait assez grossier de par sa nature suspicieuse ’’…que les paiements soient émis à la même date que le lancement des travaux.’’

 

Des signes notoires qui auront certainement attirés l’attention des responsables en charge de la gestion des fonds, d’où justement la nécessité de les impliquer dans la corruption pour permettre sa réalisation.

 

Des auteurs donc _ disons-le tout de suite _ qui ne peuvent qu’être que des hommes de paille, au service de personnes beaucoup plus impliquées et introduites dans les affaires gouvernementales ; pour savoir comment manœuvrer pour commettre le forfait.

 

D’ailleurs la qualité des fonctions occupées par les 10 personnalités ; citées comme complices dans la forfaiture, par le rapport rendu public par l’auditeur général, ne laisse aucun doute sur la nécessité de leur implication, dans la chaîne corruptive, et en dit long sur l’envergure du fléau de la corruption au Bénin.

 

Maintenant la phase d’après _ celle de la nécessaire répression _ plus que jamais s’avère impérieuse, d’autant plus qu’elle devrait _ au-delà de sanctionner les fautifs et tous les fautifs _ contribuer à réhabiliter, un tant soit peu ; l’image de la gouvernance de la refondation ; quant à sa tendance passive, peut-être impuissante ; mais irrémédiablement coupable ; à tolérer les crimes du genre.

 

Là encore il faudra bien aller au-delà des simples promesses de répression irréfragable dont se fait l’écho les autorités en charge de sa mise en œuvre.

 

Il y va non seulement de l’image d’un pays ; mais également du sérieux avec lequel ; les pays donateurs _ dont nous ne sommes pas certainement prêts, de se passer des aides _ désormais nous traiterons.  

 

 

 

Al Tricky !

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents

’’Les opinions émises sur ce blog n’engagent que leurs auteurs, rien que leurs auteurs’’