larevue2analck

larevue2analck

"Parce que vous ne pensez pas pareil que nous"


|De quelle nature devrait être le bon dirigeant ?

Publié par La revue2analck sur 4 Juin 2015, 12:42pm

Catégories : #Les chroniques 2 la revue, #Les mots 2 @LNACK

|De quelle nature devrait être le bon dirigeant ?

Je ne suis pas sûr de par la question que je me pose, pouvoir aborder le sujet auquel il voudrait se rapporter, de la meilleure des manières.

 

Parce que ce qui compte plus que tout _ même s’il ne faut point négliger la faculté indolente des populations _ c’est leur adhésion au projet de société, que leur aura proposé tout prétendant à la présidence, quel qu’il soit.

 

Ici la nature profonde de ce président putatif importe peu ; puisque ce qui reste décisif, c’est le choix des populations à le voir présider leur pays.

 

Par contre le caractère et la personnalité peuvent être d’un atout certain, quant à la manière, la volonté et la hargne, dont ce dernier saura faire la preuve pour atteindre son objectif de devenir président.

 

Il peut également en faire un fondement, auquel s’articuleront, les combats qu’il pourrait être porté à mener, une fois élu.

 

Sinon que toute l’implication et l’abnégation du monde ne suffiront pas à faire d’un candidat à la présidentielle, un président élu, si ce dernier n’est pas porté aux nues, par le résultat des suffrages.

 

Ceci est très important, car ce ne sont pas toujours les plus méritants, ni ceux qui incarnent le mieux la fonction ; qui au final l’emportent.

 

Tout est fonction du choix des populations à désigner tel candidat ou tel autre comme président ; nonobstant le fait que ce dernier soit un homme ’’fort’’, ’’mou’’ ou ’’mi-figue mi-raisin’’ ; qu’il ne porte pas la culotte chez lui ; ou toutes ces choses parfaitement insignifiantes, que par naïveté, il nous plaît de laisser diriger le cours de nos vie.

 

Une fois le pouvoir acquis, il reviendra à celui qui en sera investi, d’en déterminer clairement les enjeux ; et toutes les options qui s’offrent à lui pour aborder pleinement la fonction ; s’entourer de personnalités douées pour leur clairvoyance intellectuelle et leurs conseils avisés et éprouvés par une certaine expéérience; que pour leur faculté à se remplir les poches.

 

Les bonimenteurs et courtisans n’ont plus droit de cité ici. Il serait mille fois préférable à un dirigeant averti, d’avoir pour conseiller quelqu’un qui osera, même s’il doit y mettre les formes, lui faire toucher du doigt la réalité qui prévaut dans son pays, plutôt que de le préserver dans une forme de bulle, qui ne ferait que l’en éloigner.

 

J’insiste ici pour préciser que même l’homme fort qui s’affublera d’un mauvais entourage, se révèlera un piètre dirigeant si on lui masque la réalité de ce que vie au quotidien son peuple; ou même s'il en a conscience et ne veuille pas s'en convaincre.

 

D’ailleurs il serait prudent de mesurer avec réserve, la gestion solitaire, d’un président qui se sentirait si fort et seul détenteur de la vérité universelle, qu’il voudra se passer de tout conseil. 

 

Tout comme je suis plus enclin à me méfier de ces personnes sans grand trait de caractère, voire transparentes ; qui avec toute la puissance qu’offre la fonction présidentielle, peuvent se révéler de véritables tyrans incontrôlables ; si les institutions républicaines ne se révèlent pas d’une force intangible.

 

Tout ceci pour dire que c’est la mise en œuvre d’un ensemble de paramètres convergeant de manière uniforme vers un objectif donné, qui donnera des résultats probants et non la seule caractéristique d’un seul ’’homme fort’’.

 

Enfin il y a les institutions républicaines, qui se doivent d’être fortes, intangibles et inébranlables, au regard des assauts que voudront lui porter le soi-disant homme fort qui serait à la tête de l’exécutif. 

 

Car en réalité, il n’est point en démocratie, d’homme fort, qui pour étendre son hégémonie ; en vienne à s’en prendre de quelque manière _ le plus souvent malhonnête et opportuniste _ aux institutions qui en constituent le ciment.

 

L’homme fort en démocratie est celui qui en consolide les bases, tout en assurant la pérennité.

  

 

@LNACK !

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents

’’Les opinions émises sur ce blog n’engagent que leurs auteurs, rien que leurs auteurs’’