larevue2analck

larevue2analck

"Parce que vous ne pensez pas pareil que nous"


|Le refondateur face à l’impasse après le « fiasco » des législatives

Publié par La revue2analck sur 27 Mai 2015, 08:41am

Catégories : #Les chroniques 2 la revue

|Le refondateur face à l’impasse après le « fiasco » des législatives

A bien y regarder ça n’est pas tant au sujet du fait que le refondateur ait remercié ; l’ensemble de ses conseillers _ y compris les inamovibles _ qu’il faille deviser ; comme cela semble l’être, ces derniers jours dans la presse nationale.

 

Pas plus que l’épisode avéré ou non du supposé « judas » pour les uns, et « sauveur », pour les autres ; lors de l’élection du bureau de l’assemblée _ même s’il vaut son pesant de facteur politique _ reste un fait politique qui une fois passé, les rancœurs et les amertumes ; devrait vite être rangé, dans les archives certainement mémorables, d’une déconvenue de la refondation.

 

Non ! Ce qui à mon avis, devrait plus que tout cristalliser l’attention, c’est l’instant d’après.

 

L’instant d’après tout ce qui précède, et qui du fait de n’avoir pas été dans le sens voulu par le pouvoir, finit par s’imposer à lui ; le mettant face à une impasse ; un black-out total.

 

L’instant d’après; celui qui se rapporte évidemment à la formation du prochain gouvernement de la refondation, auquel le refondateur, ne saurait échapper, justement parce qu’en positionnant plus de la moitié des membres de son gouvernement ; sur les listes législatives il les a mis _ pour ceux qui ont été élus _ face au choix « cruel » de rester au gouvernement ; ou d’aller siéger à l’assemblée nationale.

 

La fatidique échéance de la formation d’un nouveau gouvernement qui s’impose au refondateur, à mon avis le place dans la plus délicate des positions.

 

D’abord parce qu’il se doit d’affronter cette échéance alors même que son gouvernement essuie un scandale de détournement de l’aide publique des Pays Bas, dont les remous sont loin de s’être calmés.

 

Ensuite parce qu’aucun des schémas imaginés par ses soins ne s’est réalisé. Point de 51 députés élus ; pas plus qu’il n’est parvenu à faire élire un parlement « complice ».

 

Enfin il n’est pas exclu qu’il doive endurer la saignée de ses derniers « petits soldats » ; parce que c’est toujours ainsi que se passe une fin de règne. Entre l’assurance douillette qu’offre les bancs de l’assemblée nationale, et  la perspective houleuse d’une fin de pouvoir ; je ne crois pas que bon nombre d’entre eux, ait longtemps à choisir. Et c’est sans compter avec « les lâcheurs » de la dernière, qui attendent toujours d’avoir sucé l‘os jusqu’à la moelle, avant de s’en aller vers d’autre cieux plus « juteux ».

 

Alors il n’y a plus qu’une chose à faire ; souhaiter bonne chance au refondateur.

 

 

Al Tricky !

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents

’’Les opinions émises sur ce blog n’engagent que leurs auteurs, rien que leurs auteurs’’