larevue2analck

larevue2analck

"Parce que vous ne pensez pas pareil que nous"


|Procès de Karim WADE déjà historique, mais pas pour les bonnes raisons.

Publié par La revue2analck sur 23 Mars 2015, 09:29am

Catégories : #Les chroniques 2 la revue

|Procès de Karim WADE déjà historique, mais pas pour les bonnes raisons.

Dans quelques heures à Dakar Karim WADE l’ancien ministre du ciel et de la terre, fils d’Abdoulaye WADE connaîtra quel sera son sort à l’issue du procès fleuve au cœur duquel il aura été.

 

Accusé de s’être enrichi pour des milliards de FCFA aux dépens de l’état sénégalais, ce procès se voulait comme devant servir d’exemple ; historique et surtout sonner le tocsin du renouveau de la justice sénégalaise.

 

Mais au final, j’ai bien peur qu’il n’en sera rien, mais en tout cas pas grande chose.

 

Pas grande chose à part la dérive hautement politisée avec des relents de faits divers ; que ce procès connaîtra tout le temps qu’il durera.

 

De la révocation d’un premier procureur, pour un second apparemment plus à la mesure de la fonction, aux yeux du pouvoir, à la maladie d’un des coaccusés de Karim WADE, qui sera autorisé à aller se faire soigner en France ; sans compter les multiples interruptions du procès ;pour diverses raisons valables ou non ; avérées ou non ; la grève de faim de Karim WADE lui-même et sa longue absence à la barre, ou encore récemment la mise en garde à vue de l’un de ses avocats ; auront manifestement fait de ce procès, avant même son issue ; une exception du genre.

 

Le tout sans passer sous silence le supposé scandale des écoutes, des délibérés du procès, par un fonctionnaire du tribunal.

 

Et puis il y aura l’implication du père de l’accusé, qui pendant longtemps, en tout cas, au début du procès semblait avoir pris le parti de l’observer à distance, et qui certainement au vu d’éléments certainement à son avis valables, va jouer de tout son poids, pour essayer de le faire passer entre autres comme le moyen  de la vengeance politique de son successeur à la présidence sénégalaise, contre lui et son fils.

 

L’ex-président sur son allant ne ménagera pas Macky SALL qu’il finira par traiter d’être issu d’une lignée d’anthropophages.

 

Mais tout cela apparemment n’aura aucune incidence sur la position du pouvoir, qui n’aura de cesse de porter l’estocade à la supposée carrière présidentielle que le fils de son mentor nourrirait.

 

Sur cette dernière hypothèse en tout cas, le président sénégalais ne sera pas aussi indifférent ; c’est du moins ce que laisse supposer la réponse qu’il donnera au journaliste qui osa suggérer la candidature de Karim WADE aux prochaines présidentielles sénégalaises. « Permettez-moi d’en rire » répondra-t-il- à la suggestion.

 

Une réponse qui n’est pas tombée dans les oreilles d’un sourd, du côté du PDS, qui ne s’est pas fait prié en dépit du risque d’une dissension au sein du parti sur le sujet, et malgré le fait que cela n’est pas encore vraiment d’actualité, de nommer Karim WADE, comme son prochain candidat à la présidence, dont Macky SALL voudrait réduire la durée, par voie référendaire.

 

Petite précision cependant, c’est que dans le procès dont il fait l’objet ; 7ans de prison ferme, et d’énormes dédommagements pécuniaires à l’état sénégalais ; ont été requis contre Karim WADE.

 

Rien, mais alors rien du tout ne paraît simple dans ce procès dont tout un peuple attend le verdict, dans une certaine appréhension du pire, malgré l’exhortation au calme d’Abdoulaye WADE, et la menace du pouvoir, de se montrer intransigeant avec quiconque voudra remettre en cause « les acquis de la démocratie sénégalaise ».

 

 

Pnerval !

 

 

 

    

Commenter cet article

Archives

Articles récents

’’Les opinions émises sur ce blog n’engagent que leurs auteurs, rien que leurs auteurs’’