larevue2analck

larevue2analck

"Parce que vous ne pensez pas pareil que nous"


|FCBE et sa course pour essayer de sauver les meubles

Publié par La revue2analck sur 4 Février 2015, 18:28pm

Catégories : #Les chroniques 2 la revue

|FCBE et sa course pour essayer de sauver les meubles

Comme toujours et partout, les fins de cycle en politique ont quelque chose de ’’morbide’’ et de ’’funeste’’ surtout lorsque sur l’ensemble de sa gestion, le pouvoir sortant n’a pas forcément été à la hauteur des espoirs suscités par son avènement.

 

Au Bénin curieusement, il semblerait que ce soit plutôt l’effet contraire qui soit entrain de se produire.

 

Il est vrai que comme toutes les fins de règne, La majorité au pouvoir, à l’image de la FCBE, connaît son lot de revirements de quelques membres, qui ont subitement découverts, maintenant seulement, qu’ils n’auraient jamais dû, s’allier à l’action du pouvoir.

 

D’aucuns espérant peut-être se montrer ’’vertueux’’ adoptent un mode ’’stand by’’ préférant certainement voir comment les choses se dérouleront, pour savoir comment agir.

 

Pour l’instant et par prudence, ils se montrent distant vis-à-vis du pouvoir auquel ils ont participé et profité, sans pour autant le renier _ quand ils n’ont pas encore perdu la reconnaissance du ventre _ mais en affichant leur totale disponibilité, à l’égard de celui ou de ceux des présidentiables, qui semble(nt) avoir la faveur des pronostics.

 

Tout cela est un savant jeu de gymnastique politique auquel ceux qui s’y reconnaîtront, savent jouer avec une perfection d’expert.   

 

Et puis il y a tous les autres, les irréductibles dont l’engouement, plus que jamais, se fait ressentir, au sein de la majorité présidentielle, comme pour livrer un dernier baroud d’honneur ; qui pourrait se révéler plutôt productif.

 

Dans le cas d’espèce, leur entrain pourrait ne pas se révéler vain ; puisque les turpitudes de toutes sortes, perpétrées par leur gestion du pouvoir, les autorise à espérer profiter, des faveurs d’un calendrier électoral, qui aura été au final conçu et voulu tel quel ; aux fins de leur permettre d’en tirer _ espèrent-ils _ tous les avantages possibles.

 

Conséquence, le roi bientôt déchu, au lieu de constater le désert autour de lui, du fait de sa sortie annoncée ; malgré quelques anicroches, apparaît encore, qu’on le veuille ou non, comme le maître des jeux.

 

La fin de règne mouvementée, constatée aujourd’hui au sein de la FCBE, avec son lot de comportements vipérins, propres à cette période précédant les élections ; où plus aucune règle, à part celle qui pourra les propulser au firmament de leur ambition politique, ne compte ; révèle bien la savante perversité d’un chef se sachant fini et sa retraite peut-être compromise.

 

Et qui pour maintenir en laisse, sa cour de courtisans obséquieux à en mourir, pour une parcelle d’un pouvoir incertain ; aura trouvé la formule idéale, au mépris de tout ce que nous savons, et qui à force d’abnégation et de vigilance républicaine, n’a encore viré au pire.

 

Al Tricky !   

 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents

’’Les opinions émises sur ce blog n’engagent que leurs auteurs, rien que leurs auteurs’’