larevue2analck

larevue2analck

"Parce que vous ne pensez pas pareil que nous"


|BENIN : Le COS/Lépi ; les partis politiques et la société civile au pied du mur !

Publié par La revue2analck sur 8 Octobre 2014, 14:09pm

Catégories : #Les chroniques 2 la revue

|BENIN : Le COS/Lépi ; les partis politiques et la société civile au pied du mur !

L’enjeu de la décision prise par l’exécutif, assisté de ses valets incarnés par les présidents des institutions ; de reporter à nouveau les communales, s’étend à l’incertitude qui peut être celle de l’opinion béninoise ; quant à la possibilité réelle d’une probable tenue des autres échéances à venir.

 

Et la question loin d’être saugrenue, ne manque pas de susciter une certaine perplexité, au regard de la facilité avec laquelle une décision aussi capitale que celle d’une échéance électorale, peut-être ’’ expédiée ’’ avec une certaine complaisance qui ne laisse ne aucun doute sur la légèreté avec laquelle le locataire de la marina, règle les affaires du pays.

 

Il n’y associe que les parties qui lui sont favorables, et laisse végéter dans l’indifférence cynique de leur outrecuidance à oser s’opposer à lui ; le président de l’assemblée et les représentants des partis politiques ; qui sont pour ce qui concerne ces derniers, les plus concernés par la fâcheuse décision.

 

Le COS/Lépi qui est loin d’être innocent dans la désastreuse tournure que prend la situation, est désormais dos au mur et face à ses responsabilités, qu’il se doit à l’avenir d’assumer, sans qu’il n’ait à rechigner sur le moindre accroc.

 

Mon embarras tient à la faculté résolument nocive de ce pouvoir à n’hésiter devant rien, pour conduire tout le monde au chaos. Fort qu’il est de trouver toutes les raisons qu’il jugera bon d’arguer pour justifier de son forfait.

 

Et les partis politiques ainsi que la société civile n’ont plus qu’à bien se tenir et s’apprêter à s’y faire, car ce ne sont pas leurs ultimatums lancés par çi, ou des menaces proférées par là ; qui y changeront quelque chose.

 

Hormis les diaboliques trouvailles auxquelles il travaille certainement; dès lors que la moindre faille lui sera servi par un des chaînons du rouage, il s’en servira au détriment de la démocratie béninoise.

 

C’est la raison pour laquelle, il faudra d’avantage maintenir une certaine pression sur le COS/Lépi ; car c’est l’organe qui par ses vacillements dans l’accomplissement de sa tâche ; pourrait être à même de fournir à l’exécutif ; les raisons de pouvoir remettre en cause les prochaines échéances, et sonner ainsi le glas de la démocratie béninoise.

 

La moindre complaisance des partis politiques et de la société civile à ce niveau, pourrait être considérée comme une prise d’intérêt illégale dans le démantèlement du capital de la démocratie béninoise.

 

K-Lyha !

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents

’’Les opinions émises sur ce blog n’engagent que leurs auteurs, rien que leurs auteurs’’