larevue2analck

larevue2analck

"Parce que vous ne pensez pas pareil que nous"


|Variations sur un même thème : le dernier remaniement

Publié par La revue2analck sur 21 Août 2014, 14:28pm

Catégories : #Les chroniques 2 la revue

|Variations sur un même thème : le dernier remaniement

Entre manœuvres politiciennes, problème d’autorité et défaut de résultats, le quotidien de Charles Toko, a su dresser dans une appréciable exégèse ; toutes les raisons possibles pouvant justifier de la mise à l’écart de 7 des ministres du précédent gouvernement.

 

Un gouvernement dont l’ossature à peu de chose près, demeure indemne, et dont  La Nouvelle Tribune pour sa part s’est contentée de souligner la vocation combative parce que selon Marcel Zoumènou, cette nouvelle équipe serait ‘’ en mission politique pour Yayi ‘’ ;et de mettre en exergue les relents régionalistes de certaines nominations, avec  pour intention de nuire au général GBIAN qui aurait des velléités présidentielles qui insupporteraient le palais de la marina.

 

Le palais de la marina, qui pour le coup ; et là-dessus le Matinal et LNT en conviennent d’une commune analyse ; aura décidé de se rappeler aux bons souvenirs du général aux ambitions présidentielles ; dont le frère cadet paiera le prix par son éviction.

 

Eviction donc de Jonas GBIAN _ car c’est de lui qu’il s’agit _ qui ne viendrait pas uniquement des appétences politiques de son fraternel ; mais qui relèverait également selon Félicien Fangnon du Matinal ;  d’une rivalité régionale entre Baribas et Nagots au sujet du ‘’juteux’’ poste de l’Economie et des Finances.

 

L’économie et les finances  du pays béninois, dont on semble en vérité très peu se soucier ; dans ce jeu d’une redoutable perversité sur fond d’un apparent équilibre régional, et où les Nagots à l’occasion de ce remaniement, auraient eu gain de cause, avec la reluisante promotion de Komi Koutché au bas de laine du pays béninois.

 

Le pays béninois qui aura connu pour le reste, les dissensions récemment révélées dans la presse, qui seraient survenues entre François Houessou et Arifari Bako, au sujet de la paternité de la fabrication des passeports biométriques, et qui de fait trouve son dénouement dans l’évincement du désormais ancien ministre de l’intérieur, contrairement à celui des affaires étrangères.

 

Les affaires étrangères qui demeureront donc sous la houlette d’Arifari Bako, tout comme 15 autres de ses pairs qui conserveront les mêmes attributions que dans la précédente équipe gouvernementale, et 4 des leurs qui devront changer de portefeuilles.

 

Une nouvelle équipe donc très peu remaniée, avec dit-on des hommes ‘’sûrs’’ sur lesquels le refondateur espèrent compter le cas échéant pour tenter son passage en force, pour un troisième mandat, que tout le monde au palais de la marina s’empresse de nier, tout en mobilisant toutes sortes de ressources, pour le réaliser.

 

K-Lyha !

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents

’’Les opinions émises sur ce blog n’engagent que leurs auteurs, rien que leurs auteurs’’