larevue2analck

larevue2analck

"Parce que vous ne pensez pas pareil que nous"


|Municipales françaises: Constat d’échec ou grosse frayeur ?

Publié par La revue2analck sur 24 Mars 2014, 14:10pm

Catégories : #Les chroniques 2 la revue, #Les mots 2 @LNACK

|Municipales françaises: Constat d’échec ou grosse frayeur ?

C’est pour le moins le sentiment qui animerait n’importe quel citoyen français encarté dans n’importe quel parti de gauche.

 

Le cinglant constat de cette sanction à travers les urnes, la gauche française devra l’assumer et en prendre conscience ; car à défaut, c’est une véritable déroute, qui la guette au soir du second tour.

 

Le premier tour des municipales qui se sont tenues hier a triplement révélé l’échec de l’exécutif français ; aussi bien par le record d’abstention, que par la fulgurante montée du front national, ou par une certaine embellie que l’éternel opposant de droite, L’UMP pourrait en tirer.

 

Face à cela il n’y aurait pas plus grand danger pour le P.S. que de se laisser aller à une certaine bonhomie tendant à rassurer les troupes ; au motif que rien ne serait encore joué.

 

Eh bien non ! Car procéder ainsi serait courir avec certitude à sa perte.

L’impératif pour le P.S serait de se remettre au travail, au plus vite, pour essayer de trouver le moyen de remobiliser la grande vague des abstentionnistes.

 

Aussi faudrait-il avec tous les possibles alliés, là où cela s’avèrerait nécessaire, passer tous les accords envisageables, pour endiguer l’hécatombe électorale qui pourrait s’annoncer, au soir du deuxième tour.  

 

Et ceci d’autant plus que l’UMP, aux dires de ses responsables, n’entend plus jouer de la tacite entente républicaine qui à chaque fois consistait à barrer la route à l’extrême droite, toutes les fois qu’il se trouvait en favorable position, contre le P.S.

 

Et pour cause, après n’avoir depuis un certain temps, racler rien d’autre que les fonds de toutes les élections intermédiaires, le parti dirigé par Jean François COPE, rêve plus que jamais, à n’importe quel prix semble-t-il, reprendre des couleurs.

 

L’enjeu pour le parti socialiste est plus que jamais de sauver les meubles, car de ce qui semble s’annoncer ; il pourrait craindre le pire.

 

@LNACK !  

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents

’’Les opinions émises sur ce blog n’engagent que leurs auteurs, rien que leurs auteurs’’