larevue2analck

larevue2analck

"Parce que vous ne pensez pas pareil que nous"


|Rwanda – Afrique du Sud : relation en péril

Publié par La revue2analck sur 10 Mars 2014, 07:12am

Catégories : #Les chroniques 2 la revue

|Rwanda – Afrique du Sud : relation en péril

 

Pendant longtemps alliés ; la relation entre les deux pays était plutôt sereine. Du moins jusqu’à ces dernières années où l’allié sud-africain à commencer par se montrer plus entreprenant avec l’ennemi de son ami.

 

La RDC avec tout ce qu’elle représente comme potentiel économique et même géopolitique ; à naturellement susciter quelque d’intérêt de la part de l’Afrique du Sud.

 

Tellement et si fort que le partenariat entre la RDC, éternelle ennemie du Rwanda et l’Afrique du Sud, s’en est trouvé fortement amélioré.

 

Plusieurs actes significatifs comme une nouvelle collaboration pour la réalisation de la troisième phase d’un barrage hydroélectrique dans le Bas-Congo ; ou encore la participation de soldats sud-africains ; dans la force onusienne, qui a stoppé les rebelles du M23 viendront conforter cette nouvelle union grandissante.

 

Paul Kagamé peu amène avec une telle entente a tôt  fait de comprendre que l’ami qui devient l’ami de son ennemi, ne pouvait être appelé qu’à devenir son ennemi.

 

Du coup, ses facultés de stratège militaire ont vite pris le dessus sur tout le reste. Aussi a-t-il entrepris d’éliminer les opposants à son régime, qui s’étaient refugiés en Afrique du Sud.

 

Et sur le plan purement stratégique, cela est loin d’être insignifiant.

 

En effet, tant qu’il était en bon termes avec Pretoria, il pouvait compter sur les sud africains pour enrayer d’éventuelles velléités de ses opposants contre son pouvoir. 

 

Mais une fois cette amitié remise en cause, il n’est pas exclu ; loin s’en faut ; que ces opposants puissent être utilisés pour déstabiliser son régime.

 

Mais de là à procéder à la manière des commandos d’exécution du MOSSAD, il y avait un pas, que j’étais loin d’imaginer que le président rwandais allait faire.

 

Patrick KARAGUEYA, dans un premier temps en a fait les frais, et son compère de l’opposition Faustin KAYUMBA, a manqué d’être expédié Ad Patres, par des hommes armés, venus s’en prendre à lui dans sa résidence d’exil à Jo’bourg.

 

En réponse à tous les regards qui se sont tournés vers Kigali ; Paul KAGAME n’aura qu’une seule réponse : « la trahison a des conséquences ».

 

Mais c’est surtout le réalisme du président rwandais qui me sidère et qui en même temps me conforte dans l’idée qu’il ne serait pas disposé à renoncer de sitôt au pouvoir ; encore moins de s’en prendre à la moindre occasion ; à ses autres opposants toujours en vie, ou même à la RDC, l’ennemie à cause de laquelle il a certainement perdu l’appui de poids que représentait l’Afrique du Sud.

 

Cette dernière pour sa part, en représailles aux supposées illégales activités de Kigali sur le territoire sud africain, renverra chez eux, trois membres de la délégation diplomatique du Rwanda.

 

Ce à quoi Kigali répondra en exigeant de 6officiels de la  représentation sud africaine, de  faire leurs bagages.

 

Tout cela augure d’un sérieux bras de fer entre Pretoria et Kigali, dans les prochains jours.

 

 

 

Pnerval !

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents

’’Les opinions émises sur ce blog n’engagent que leurs auteurs, rien que leurs auteurs’’