larevue2analck

larevue2analck

"Parce que vous ne pensez pas pareil que nous"


|Bénin : l’espoir d’un scénario ukrainien ?

Publié par La revue2analck sur 26 Février 2014, 15:05pm

Catégories : #Les chroniques 2 la revue

|Bénin : l’espoir d’un scénario ukrainien ?

Il est très aisé, au regard du chavirement politique qui, le week end dernier, à retourné la planète politique ukrainienne, de le rapporter à la crise sociopolitique béninoise avec laquelle, il partage quelque similitude, pour se demander si la rue, les forces vives ne pourraient-elles pas rejouer le même scénario ?

 

Il est vrai en effet que c’est bien d’un président élu que le peuple ukrainien et pour dire vrai, une partie de cette population s’est défait.

 

Et c’est une des originalités de la crise ukrainienne, qui replace le peuple au cœur du processus décisionnel de ceux qu’il prédestine à sa destinée.

 

En démettant celui–là même qu’il a porté aux nues ; le peuple souverain ukrainien donne la preuve qu’il reste le maître du jeu.

 

Il appartient désormais à la doctrine, de déterminer si elle saura se satisfaire de ce mode destitution.

 

Au Bénin et à peu de chose près, les conditions d’un tel cas de figure semblent réunies.

 

L’espérance suscitée au sein des populations béninoises au lendemain du plébiscite de 2006, qui a porté le refondateur au pouvoir, reste toujours inassouvie.

 

Pis encore; les conditions de vie des plus démunis, s’est empiré alors même que des scandales financiers, impliquant des membres _ et pas des moindres_ du pouvoir en place ; se multiplient. Le tout conforté par une manifestation malsaine d’un régionalisme rampant qui menace l’intégrité et l’unité de la nation et dont _ comble du drame _ ; le président lui-même semble trouver un malin plaisir, à s’en prévaloir.

 

Sur le front social, ça ne va pas mieux non plus ; car les syndicats vent debout contre une constante négation, voire répression, de leurs droits les plus fondamentaux ; n’entendent plus se laisser conter fleurette, par un pouvoir qui n’a fait que les mépriser.

 

Oui ! Le peuple béninois est à bout, tellement à bout que l’hypothèse d’une traduction du refondateur devant la Haute Cour de Justice, commençait par  s’élever au sein de certains membres de la représentation nationale.

 

Un projet auquel le pouvoir semble avoir mis un cran d’arrêt _ du moins pour le moment _ et qui pourrait pour le coup renforcer l’alternative de la rue comme seule issue salvatrice.

 

Mais une réserve survient toutefois pour cette alternative ; c’est celle du sacrifice du sang, qui n’a jamais été le fort des populations béninoises.

 

Le prix à payer dans une option aussi radicale pourrait se révéler très cher et surtout fort coûteux en termes de vies humaines.

 

Et malgré la force et le caractère irréductible qui anime la grogne générale qui s’élève comme une houle prête à s’écraser sur les  fondations de la refondation ; il subsiste toujours cette interrogation qui me tenaille :

Le peuple béninois serait-il prêt à payer le prix du sang pour se débarrasser du pouvoir de la refondation ?

 

Car il ne fait aucun doute que ce dernier ne se ménagera aucun des moyens qui lui offre sa position pour s’accrocher à ses privilèges.

 

Si pour intimider et insuffler la peur, il fait déjà circuler des chars d’assaut dans nos villes et campagnes, qu’en sera-t-il dans l’hypothèse d’un véritable affrontement ?

 

Alors pour ceux qui s’imaginent la possibilité d’un cas de figure du scénario ukrainien pour le pays béninois, ils devraient d’abord se demander, s’ils seraient prêts à accepter  le sacrifice du sang qui ne manquera pas de couler ?

 

 

Al Tricky !

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents

’’Les opinions émises sur ce blog n’engagent que leurs auteurs, rien que leurs auteurs’’