larevue2analck

larevue2analck

"Parce que vous ne pensez pas pareil que nous"


|YAYI BONI champion du coton ? Une faute de goût manifeste !

Publié par La revue2analck sur 10 Février 2014, 17:09pm

Catégories : #Les mots 2 @LNACK, #Les chroniques 2 la revue

|YAYI BONI champion du coton ? Une faute de goût manifeste !

Je ne crois pas que le refondateur ; même à supposer  qu’il s’en aille en 2016 ; ne doive sa survie financière aux jetons qu’il aurait tiré de sa production de coton, dont il se pourrait qu’il veuille s’en vanter.

 

Aussi n'aurait-il pas mieux fallu épargner à l'opinion une telle démonstration ?

 

Que chercherait à prouver le refondateur? 

 

Le problème n’est pas tant le remarquable exploit qu’il aurait réalisé, mais le fait de le jeter à la face des populations, par ces temps de disette dans les foyers des béninois et où surtout la filière pour diverses raisons s’essouffle sérieusement.

 

Sur le fond ; et au regard de sa position dans sa région natale, se pouvait-il qu’il puisse en être autrement ?

 

Je crois que le refondateur aurait été mieux inspiré s’il avait plutôt essayé de mettre en valeur l’ensemble des petites mains, qui ont contribué à « cet exploit ».

 

Car en réalité, c’est à eux que revient la paternité de cet exploit qui défilait sans aucune mention particulière à leur intention, en bande passante sur les téléviseurs des béninois.

 

Et puis bien des exploits restent à être réalisés et dans bien des domaines, pour que le pouvoir n’ait pas à chercher à saper le moral des béninois en leur glanant de tels pseudo exploits ; qui sur le fond, n’apportent rien de nouveau à leur drame quotidien.  

 

Cette tentative effrénée à capter l’attention, même dans les heures les plus sombres de son mandat, est une marque indélébile, propre à la plupart des dictateurs, qui oublient malheureusement souvent trop, que leur propre survie, ne pourrait venir de leur capacité à écouter, entendre et essayer d’apporter un soulagement à leurs populations en détresse.

 

Mais coincés dans le cercle infernal de la vision étriquée qu’ils ont d’eux-mêmes ; ils ne vivent plus que par les boniments des courtisans de toutes sortes, qui essaient jusqu’à sa dernière luisance, de ternir le pouvoir de ses attributs mirifiques.

 

 

@LNACK !

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents

’’Les opinions émises sur ce blog n’engagent que leurs auteurs, rien que leurs auteurs’’