larevue2analck

larevue2analck

"Parce que vous ne pensez pas pareil que nous"


|Comme une ritournelle de manifs ; interdictions et bastons !

Publié par La revue2analck sur 30 Décembre 2013, 18:49pm

Catégories : #Les chroniques 2 la revue

|Comme une ritournelle de manifs ; interdictions et bastons !

Il serait difficile de réfuter au préfet son droit de prééminence sur les décisions prises par le Maire ; mais encore faudrait-il que le rendu de l’exercice de ses droits fonctionnels puisse être porté à temps aux organisateurs d’une marche ou d’une manifestation qu’il ne souhaite pas voir se tenir.

 

Et je ne parle pas exclusivement du droit, mais bien évidemment du bon sens. Sinon comment pourrait-il arguer après coup, des mesures répressives, qu’il aurait ordonnées pour empêcher la tenue de la manifestation.

 

Surtout si par ailleurs, ainsi que l’a affirmé Pascal TODJINOU  [pour s’en tenir sur ce point précis, à son seul son de cloche] ; en plus d’avoir été autorisé, par l’autorité compétente, l’itinéraire de la marche, aurait été conjointement défini par la police nationale et les organisateurs.

 

Mais le pire dans l’histoire c’est que je crois que si elle avait été maintenue, cette marche se serait déroulée sans dégâts majeurs. Car la véritable crainte du pouvoir de la refondation, pour ma part ; c’était surtout éviter de devoir se rendre à l’évidence ; au travers du succès qu’aurait pu avoir la manifestation, de l’ampleur de l’écart qui l’éloigne des aspirations quotidiennes des populations béninoises.

 

Et ça n’est que repousser l’échéance d’une fatidique et inévitable confrontation, que d’avoir réprimé cette marche ; qui aurait eu l’intérêt de représenter une sorte de soupape de soulagement ; un vidoir des frustrations ; pour les populations  qui n’en peuvent plus des maux de leur quotidien ; sous le joug de cette « démocrature ».

 

En retour ; peut-être auraient-elles pu saluer, avec tous les observateurs de la vie politique béninoise ; la sauvegarde d’un acquis universel des droits de l’homme ; malgré la désinence d'un règne dont ne saurait plus s’honorer le pouvoir de la refondation.

 

Mais il faut croire, que même en pleine période des fêtes de fin d’année ; il n’est plus loisible aux populations béninoises de rêver.

 

 

Al Tricky !   

 

 

  

Commenter cet article

Archives

Articles récents

’’Les opinions émises sur ce blog n’engagent que leurs auteurs, rien que leurs auteurs’’