larevue2analck

larevue2analck

"Parce que vous ne pensez pas pareil que nous"


|Centrale électrique de Maria Gléta; un autre scandale en suspens ?

Publié par La revue2analck sur 10 Décembre 2013, 09:04am

Catégories : #Les chroniques 2 la revue

|Centrale électrique de Maria Gléta; un autre scandale en suspens ?

Je suis bien tenté de me le demander, au regard de la piètre performance du ministre de l’énergie, à la suite de la question à lui posée par l’honorable HOUNDETE.

 

Bien sûr, si je n’avais eu que pour seul repère, les commentaires du  reportage qu’en a fait l’ORTB, l’affaire était scellée.

 

« Le ministre ayant hérité d’un dossier dont il n’avait pas à l’origine la paternité de la gestion, a su répondre avec calme et sérénité, aux assauts de l’opposition ; et tutti quanti … »

 

Mais sur le fond a-t-on pu être fixé, au regard des soi disant réponses apportées par le ministre, sur la mise en service effective de la centrale ?

 

Que nini ! Et pour cause !

 

La mise à l’essai de la centrale aurait tourné court ; pour diverses raisons techniques, liées à sa conception.

 

Des turbines de substitution auraient été utilisées pour faire tourner l’ensemble ; qui n’aurait même pas pu fonctionner, dans la totalité de son potentiel initial, tel que retenu dans le cahier des charges.

 

Tout ceci intervient après l’explosion survenue lors de sa première mise en marche en début d’année, et surtout après que le projet en l’état ait déjà coûté près de 45 milliards de Fr CFA au contribuable béninois.

 

Voilà un projet dont l’importance de l’utilité, pour l’amélioration du quotidien des béninois, mériterait qu’on y apporte une attention particulière.

 

Mais non ! Ainsi que je le laissais supposer ; dans une précédente chronique, le pouvoir serait plutôt enclin à multiplier des moyens inestimables, pour espérer assouvir une vengeance personnelle qui demeure pour le reste, la seule préoccupation majeure qui monopolise ; toute l’attention de la refondation : abattre un homme, Patrice TALON.

 

Et tant pis si pendant ce temps les populations béninoises continuent à se morfondre dans l’obscurité.

 

Comment se peut-il que le gouvernement béninois après avoir investit un tel butin, puisse se rendre compte seulement maintenant, de la défaillance de qualité dont souffrirait des éléments de fabrication de l’ouvrage ?

 

Elle était où la commission de suivi et de contrôle des grands ouvrages ? Et Pardi qu’on en crée une, si jamais il n’en existait pas dans le pays béninois.

 

Il est inimaginable, qu’à partir d’un seuil d’investissement ; la réalisation de l’ouvrage, ne puisse pas faire l’objet d’une attention un peu plus soutenue.

 

Au point de toujours laisser en suspens, la seule et unique question qui importe : peut-on jurer de la fonctionnalité de la centrale thermique ?  

 

Evidemment que non !

 

Sinon cette chronique n’aurait pas lieu d’être ; et le président de l’assemblée nationale, ne se serait pas senti obligé de repréciser la question lors de son allocution pour clôturer les débats parlementaires sur le sujet.

 

Et oui ! Une commission parlementaire s’impose pour éclairer toutes ces intrigues qui entourent la construction de la centrale thermique ; même si malheureusement ; il m’apparaît d’une évidence notable, que c’est un nouveau scandale qui est en passe d’éclater.

 

Mais bien sûr ; nos dirigeants n’en ont que faire. Il y a longtemps, que ces ’’petites’’ dérives du système, ne troublent plus leur sommeil ; pour le grand malheur hélas, des populations béninoises.

 

 

Al Tricky !

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents

’’Les opinions émises sur ce blog n’engagent que leurs auteurs, rien que leurs auteurs’’