larevue2analck

larevue2analck

"Parce que vous ne pensez pas pareil que nous"


|La stratégie de « je ne sais pas » n’arrangera pas l’image du refondateur.

Publié par La revue2analck sur 4 Décembre 2013, 09:38am

Catégories : #Les chroniques 2 la revue

|La stratégie de « je ne sais pas » n’arrangera pas l’image du refondateur.

’’Je ne savais pas ’’ ; ’’Je n’étais pas au courant ’’ ! Ce sont là les leitmotivs préférés, que le refondateur n’a de cesse de reprendre comme une litanie effrénée ; à chaque fois que par le coup du sort et comme un oiseau abattu, il se voit piégé et compromis dans la nasse d’un scandale.

 

PVI ; I.C.C & consorts ; et encore plus récemment SODECO ; pas une seule fois au cours de ces scandales, qui ont marqué la vie politique béninoise sous l’ère Yayi Boni ; ce dernier n’a manqué, dès lors que son implication venait à être invoqué, de ressortir son refrain préféré : ’’Je ne savais pas ’’ ; ’’Je n’étais pas au courant ’’ ; ou encore ; ’’ Je n’étais pas dans le pays ’’.

 

La posture est devenue presque systématique et chronique chez le refondateur ; au point de me faire penser ; qu’elle mériterait à mon avis, que des spécialistes du genre, se penchent sur son explication.

 

Car il est évidemment impossible qu’il puisse en être ainsi, dans un pays responsable et qui se targue en plus d’une bonne gouvernance.

 

Le refondateur ne peut pas ne pas être au courant de faits aussi graves, aussi répréhensibles, perpétrés durant son mandat, sous sa présidence, avec les conséquences aussi désastreuses qui s’en sont découlées.

 

Qu’il puisse s’entêter et s’arcbouter sur la même défense, suppose tout simplement qu’il fait la preuve d’un déni de gouverner et d’une irresponsabilité assez rare, à ce niveau de gestion d’un Etat.

 

D’ailleurs plus d’un, dans la sphère politique béninoise s’en ont déjà gloussé.

 

Notamment l’ancien ministre de la justice Victor TOKPANOU lors de son passage dans l’émission ’’Cartes sur Table’’ le dimanche 02 décembre 2013 ; pour qui : ’’ C’est impossible ; il ne peut pas ne pas être informé ’’.

 

Ou encore l’ancien bâtonnier Jacques MIGAN, dans les colonnes de ’’ La Nouvelle Tribune ’’  d’estimer au sujet de la défense observée par le refondateur, au sujet des scandales I.C.C et SODECO ; que ’’Le président fait économie de vérité ’’.

 

C’est profusément palpable ; si évident et allant tellement de soi ; qu’on s’en voudrait presque de ne pas y penser.

 

Et pourtant… Même pas peur le refondateur !

 

Ça n’est pas du courage ou de la témérité, loin s’en faut. Il s’agit d’une connerie monumentale.

 

Et après on s’étonne qu’on puisse douter de ses promesses sur la fin de son deuxième mandat.

 

 

 

Al Tricky !

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents

’’Les opinions émises sur ce blog n’engagent que leurs auteurs, rien que leurs auteurs’’