larevue2analck

larevue2analck

"Parce que vous ne pensez pas pareil que nous"


|Les meurtres de Kidal en représailles à l’opération Serval ?

Publié par La revue2analck sur 4 Novembre 2013, 07:23am

Catégories : #Les chroniques 2 la revue

|Les meurtres de Kidal en représailles à l’opération Serval ?

On ne pouvait manquer d’y penser, le meurtre des journalistes de RFI, seraient-ils en représailles de la razzia anti islamiste opérée par l'armée française dans le nord mali ?

 

Ou alors la manifestation d'un  autre groupe islamiste qui n'aurait pas trouvé satisfaction, ou approuvé la récente libération des 4 otages français?

 

 

Des otages français qui après plus de 3 années de séquestration, bien plus que la joie de leurs familles ou même celle de la France entière, d'avoir pu les récupérer vivants, ont quand même nourri deux polémiques.

 

L'une liée au règlement ou non d'une rançon, le cas échéant avec quels fonds, pour leur libération.

 

 

Et l'autre relative à cette remarque mal placée par la présidente du FN, au sujet de leur présentation et qui a dû se répandre en excuses, après les indignations et les attaques soulevées par ses propos.

 

 

Sur la première polémique,  le gouvernement par la voix de FABIUS à l'assemblée, a été sans ambages, il n'y a pas eu une utilisation de fonds "publics" si tant est qu'il aurait eu versement d'une rançon, pour la libération des otages.

 

Quant à la présentation des otages, après leur libération, je suis à peu près certain que la présidente du FN, n'a pas été la seule à les avoir trouvé un peu trop barbus, ou un peu trop enturbannés, après leur séjour forcé, auprès des islamistes.

 

 

Mais tant  pis, on n'en fera pas un foin. Avec leurs familles ils en ont assez bavé comme ça. Et c'est bien fait pour la Marine d'avoir cru pouvoir naviguer à contre courant de l'enthousiasme national ; sans risque de se prendre des courants d’air en pleine face.

 

 

Quant aux assassins des journalistes de RFI, à part la certitude qu'ils seraient des touaregs, il reste à déterminer sans erreur aucune, à quel groupe, ils appartiennent.

 

Mais je ne crois pas que par ce comportement barbare, ils aient rendus service à leur cause.

 

En tout cas certainement pas en s'en prenant aux journalistes de la seule radio qui couvre l'Afrique,  avec un professionnalisme et autant d'objectivité  possible, que n'importe quel autre média.

 

 

Maintenant il reste que Kidal, demeure un problème sécuritaire,  de plus en plus préoccupant, au nord mali. Une ville qui apparemment ne serait pas prête à rentrer dans les rangs, en dépit du discours des officiels de Bamako à revendiquer une hégémonie territoriale totale.

 

 

 

De toute évidence,  pour un retour à une sérénité totale et durable au Mali, il va falloir "reconquérir" Kidal, sans pour autant que cela ne dégénère à nouveau.

 

 

 

Pnerval !

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents

’’Les opinions émises sur ce blog n’engagent que leurs auteurs, rien que leurs auteurs’’