larevue2analck

larevue2analck

"Parce que vous ne pensez pas pareil que nous"


|Le livret bleu ou la nouvelle profession de foi politique de PIK

Publié par La revue2analck sur 28 Octobre 2013, 16:47pm

Catégories : #Les chroniques 2 la revue

|Le livret bleu ou la nouvelle profession de foi politique de PIK

«J’ai mis mon enthousiasme, mon cœur et mon être à l’ouvrage, car je partageais la vision du développement qu’il a proposée au peuple et j’en ai tiré des valeurs comme l’équité, la solidarité, la transparence, l’ouverture d’esprit, la civilité, la confiance, la reddition de compte »

 

C’est là une des évidences constatées par l’ancien premier ministre, après plus de 7années d’exercice du pouvoir, aux côtés du refondateur.

 

Des extraits du mémorandum, que j’ai pu lire et sous réserve, de m’en approprier l’intégralité très prochainement ; il ressort que la nouvelle conscience, à laquelle voudrait nous inviter l’ancien premier ministre de la refondation, et très certainement le probable candidat aux prochaines présidentielles, est un mélange de conscience politique empreinte d’un certain spiritualisme, qui devrait bonifier l’être béninois, afin qu’il puisse mieux appréhender la haute et noble tâche qui devrait être la sienne, sur la voie du développement de la nation béninoise.

 

Et pour qui connait la personnalité qui prodigue ces conseils, il ne fait aucun doute, qu’elle sait exactement de quoi il s’agit.

 

Mais il ne m’est pas apparu [et je reprécise ; des extraits que j’ai pu lire] que l’ancien alter égo du refondateur, ait opéré la véritable rupture, à laquelle on devrait s’attendre de sa part.

 

Car de rupture il n’en a jamais été  aussi question que lors de ces derniers jours, dans la conduite politique de PIK.

 

De par son départ du dernier gouvernement de la refondation, en dépit, raconte-t-on, de l’insistance du président à le conserver dans son équipe, même si c’est à un poste à creuse connotation.

 

De par sa démission de la tête de ce  « machin » politique, plus connu sous le nom de l’UDBN.

 

Et enfin son engagement dans cette longue croisade, qui comme on le devine déjà, finira par les prochaines présidentielles, et dont il vient de poser les bases, par la publication de ce livret bleu.

 

Rupture, rupture et rupture !

 

Et le bien nommé va jusqu’à préciser, que l’avènement du nouveau Bénin, qui fonde sa démarche vers cette « nouvelle conscience », passe par une « rupture dans notre façon de penser, de faire, de vivre ensemble ».

 

Soit !

 

Dès lors, ne serait-il pas logique de se demander, si cette rupture, lui –même, l’aura-t-elle opérée, d’avec son ancienne vie politique ?

 

Plus précisément d’avec ces 7 années et 4mois au cœur du pouvoir, aux côtés de Yayi BONI ?

 

La chose est importante, d’autant plus que selon mon analyse, le manque de clarté dans son discours à ce sujet, pourrait le faire passer également comme l’homme du passif de la refondation.

 

Alors qu’en réalité, plus personne n’ignore au Bénin, son aversion pour certaines pratiques qu’il ne partageait pas, et que par solidarité gouvernementale, il se devait de donner l’impression d’approuver.

 

Et ça n’est pas non plus ; de son intégrité, ou encore de ses autres qualités personnelles, qu’il s’agit de remettre en cause.

 

Le caractère diffus de son discours au sujet de sa position vis-à vis du temps qu’il vient de passer au pouvoir, pourrait se révéler un couteau à double tranchant, pour sa probable prochaine campagne présidentielle.

 

J’ai personnellement du mal à le voir proposer et suggérer une nouvelle vision, alors même qu’il semble biaiser ou relativiser sur sa contribution voulue ou non, de ce qu’est advenu du pays depuis 2006.

 

Je ne crois pas que le béninois commun, un tant soit peu frappé de bon sens, veuille se contenter d’une figure de style parfaitement arrimée, ou encore de la bien savante posture de compromis, usitée à vau l’eau ; depuis toujours ; tellement et tant de fois, qu’on pourrait se demander s’il pourrait exister une autre manière de concevoir la politique au Bénin.

 

Notre vie est unique, avec ses péripéties, ses hauts et ses bas. A ce titre, je crois qu’on ne la refait pas ; pas plus qu’on la recommence. On la continue, on la poursuit, fort des enseignements que l’on a pu tirer des précédentes expériences ou déboires de notre parcours.

 

Et je crois qu’il en est de même en politique.

 

Je salue l’inventivité et la créativité que PIK voudrait vendre au peuple béninois ; car en plus d’en avoir pleinement le droit ; cela relève de sa légitimité et peut-être même de son destin; mais pas sans avoir à passer par la case du solde.

 

Pour le sérieux qu’on lui concède et la crédibilité qu’on lui reconnaît, PIK  se doit d’évacuer plus proprement cet épisode de sa vie politique.

 

Mais ça n’est là que mon opinion, et Dieu sait que mes compatriotes, n’ont que faire de ce que je peux bien penser, même si cela ne m’empêchera pas de penser  ce que je pense.

 

 

Al Tricky !  

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents

’’Les opinions émises sur ce blog n’engagent que leurs auteurs, rien que leurs auteurs’’