larevue2analck

larevue2analck

"Parce que vous ne pensez pas pareil que nous"


|Livraison de la LEPI : enfin l’éclairci ?

Publié par La revue2analck sur 28 Octobre 2013, 16:35pm

Catégories : #Les chroniques 2 la revue

|Livraison de la LEPI : enfin  l’éclairci ?

«Je peux vous dire que nous allons disposer de la Lépi avant le 10 décembre 2013 »

 

 C’était ainsi que s’exprimait, il n’y a pas très longtemps ; le président du COS-LEPI.

 

Mais depuis, il y eut ; la cacophonie diffuse organisée à la salle du peuple du palais de la marina, et qui a révélé, la troublante incertitude des membres de l’institution, à pouvoir s’entendre sur la date de sa disponibilité.

 

Edifiant !

 

Et voilà que lors de son passage sur le plateau de « Ma part de vérité » ce weekend ; alors que les béninois commençaient à peine, par se remettre de la mise en scène, digne d’un film de série Z, qui leur a été proposé ; SACCA LAFIA soi-même ; président du COS-LEPI, lève le voile sur un nouveau chronogramme, avec pour échéance finale février 2014.

 

Quelle raison pourrait-on avoir de le prendre au sérieux, quand on sait au cœur de quel micmac politique, se projette la correction de la LEPI ?

 

Pourquoi ne devrait-on pas douter que cette fois soit la bonne ?

 

Et cela ne serait que justice, que de laisser entendre cette inquiétude ; quand on sait comment ce dossier, aussi crucial  que déterminant pour la crédibilité de la démocratie béninoise, à été jusqu’ici menée.

 

A mon avis, c’est au bout de ce qu’aura décidé de faire le pouvoir de la refondation, des prochaines échéances qui se préparent pour lui, que les béninois pourront être fixés sur la correction ou non de la Lépi.

 

C’est de la certitude de la réalisation des plans macabres qu’il prépare, que le pouvoir de la refondation, décidera de la livraison corrigée ou non de la Lépi.

 

Et d’une certaine façon  c’est admettre la chose que de reconnaître, ainsi que l’a fait le président du COS-LEPI, qu’ « il n’aura pas d’élections, tant que la Lépi ne sera pas prête ».

 

En réalité ce qu’il paraît difficile à SACCA LAFIA d’admettre, c’est que l’enjeu que représente cet instrument électoral, pour le pouvoir de la refondation, est d’une telle importance, qu’il dépasse toutes les prévisions calendaires, qui s’élaborent pour amuser la galerie.

 

Ça n’est pas au sein du COS-LEPI que se joue le sort de la Lépi, mais bien au palais de la marina.

 

Il n’y a plus qu’à se fixer rendez-vous, pour le prochain épisode du feuilleton.

 

 

 

K-Lyha !

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents

’’Les opinions émises sur ce blog n’engagent que leurs auteurs, rien que leurs auteurs’’