larevue2analck

larevue2analck

"Parce que vous ne pensez pas pareil que nous"


|Guinée : Législatives sous tension !

Publié par La revue2analck sur 27 Septembre 2013, 15:24pm

Catégories : #Les chroniques 2 la revue

Alors qu’au bout pratiquement de plus de 18 mois après les présidentielles. Alors même que les guinéens devaient pouvoir pousser un ouf de soulagement ; il se fait qu’au regard des dernières actualités de la vie politique de leur pays ; la prudence exige qu’ils fassent plutôt la preuve d’une certaine réserve.

 

En effet les législatives tant désirées ; les premières du genre que devaient connaître le pays du Pr CONDE ; sont en passe d’être tenues.

 

Après maints reports et quelques divergences quant au choix du prestataire, pour le traitement informatique du fichier électoral.

 

Après de nombreux dysfonctionnements imputés à la commission électorale et à la CENI ; qui ont littéralement croulés sous les critiques de l’opposition.

 

Après les échanges d’amabilités, que cette situation aura provoqué entre le pouvoir et l’opposition ; avec la communauté internationale pour arbitre.  

 

Les acteurs politiques; ont fini par prendre date pour élire les représentants du peuple guinéen à l’assemblée nationale.

 

Mais curieusement sur le plan social ; les choses sont loin d’aller pour le mieux. Le pays croule en effet sous des manifestations populaires et des actes de vandalisme épisodiques ; dont l’UFDG  de Cellou Dalein DIALLO et le pouvoir, s’accusent mutuellement ; et qui au final, font douter de la sérénité nécessaire à l’échéance du 28 septembre prochain.

 

Durant toute la campagne législative qui vient de s’achever; ce sont les populations guinéennes qui en ont fait les frais. 

Et comme si cela ne suffisait pas ;  le quotidien français « le canard enchaîné » dans sa parution du mercredi 25 septembre 2013 ; fera des révélations qui provoqueront de sérieux remous dans le petit monde politique guinéen. 

La UNE du canard enchaîné; parution 25sept.2013

La UNE du canard enchaîné; parution 25sept.2013

Des révélations d’une prochaine déstabilisation du pouvoir en place ; vite récupérées par les médias guinéens qui en feront leur choux gras ; à l’instar de Frédéric Couteau de Rfi ; qui le lendemain, en fera le principal sujet de sa revue de presse Afrique.

RFI/ revue de presse Afrique: du jeudi 26 septembre 2013

Et pour finir je ne saurais achever mon propos, sans rappeler que demain ; le jour du scrutin sera un 28 septembre, qui est une date, qui n’a pas toujours été le signe d’un bon présage pour les guinéens. Mais l’enjeu de ce qui se joue demain, pour la démocratie guinéenne, saura s’affranchir de ces croyances urbaines.

 

Le plus important étant pour l'opposition, de pouvoir se refaire une santé politique depuis la déconvenue des dernières présidentielles; tandis que le pouvoir entend garder la main, pour espérer aller au bout des mesures engagées depuis l'élection du Pr Alpha CONDE.

 

Pnerval !

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Meka_Lr2@ 29/09/2013 20:42

Plus de peur que de mal, le scrutin se serait passé sans incident et en plus avec un record de +80% de participation. Le prochain defi reste celui d'un dépouillement sans encombre, ce qui au regard de la tension palpable entre le pouvoir et l'opposition, est loin d'être acqui.

Archives

Articles récents

’’Les opinions émises sur ce blog n’engagent que leurs auteurs, rien que leurs auteurs’’