larevue2analck

larevue2analck

"Parce que vous ne pensez pas pareil que nous"


|Epiphane QUENUM à l’image de toutes les autres défections ?

Publié par La revue2analck sur 18 Septembre 2013, 07:23am

Catégories : #Les chroniques 2 la revue

|Epiphane QUENUM à l’image de toutes les autres défections ?

Ça n’est pas tant son départ de la RB ; que le moment et la raison pour lesquels il le fait ; qui me dérangent.

 

Mais en passant sous cloche toutes les bonnes raisons qui ont pu le motiver dans sa décision, et sur lesquelles il serait largement revenues, lors de sa conférence de presse ; Epiphane QUENUM, ne rejoint pas moins la longue liste des transhumants qui ridiculisent les politiciens et la vie politique béninoise.

 

Les sacrifices et humiliations qu’il aurait endurées, suffisent à elles-mêmes pour l’amener à rester fidèle au parti de la Renaissance du Bénin, auquel on ne peut manquer de rattacher son image.

 

Car ’’l’invitation à partir’’ de Rosine SOGLO aurait pu prendre une autre forme plus significative, par exemple à travers une décision d’exclusion pure et simple. Or une telle décision, bien qu’étant à la portée des dirigeants de la RB ; si elle n’a pas été prise ; c’est certainement pour une raison.

 

C’est dire que ’’l’invitation à partir’’ n’a pleinement son sens que par rapport à sa décision d’y répondre favorablement.

 

Pour ma part, j’avais fortement apprécié le courage politique exemplaire dont avait fait preuve Epiphane QUENUM, en osant critiquer ouvertement les instances dirigeantes du parti auquel il appartenait ainsi que la gouvernance qui y régnait.

 

J’avais sincèrement espéré que pour une fois, le débat allait s’instaurer au sein d’un grand parti politique béninois, au sujet justement de son fonctionnement et de son mode de gestion ; sans pour autant que cela ne se termine par la malheureuse fracture que l’on déplore tant.

 

L’alchimie d’une telle opération à l’intérieur même du parti ; aurait peut-être eu pour incidence de bonifier le débat démocratique, à la base des structures qui contribuent à son fondement.

 

Par ricochet ; la démocratie béninoise ne s’en serait que mieux portée ; surtout par ces temps où malmenée par ceux qui gouvernent le pays béninois ; elle aurait bien besoin d’une cure de jouvence.

 

L’idéal aurait été que la confrontation politique et apparemment personnelle ; entre l’ancien député RB et les instances de son parti ; débouche, non sur cette fracture à laquelle on a pu assister ; mais plutôt sur la création au sein de la RB, d’une mouvance, voire d’une ligne politique, qui divergerait sur certains points ; de la ligne directrice officielle du parti, sans qu’il n’ait besoin d’opérer une nette scission entre les deux.

 

Mais il est vrai que ça n’est réellement possible que si les dirigeants du parti ; n’ont pas une conception exclusive de la gestion du parti.

 

Cette vision illusoire dans laquelle j’ose projeter la vie des partis politiques au Bénin, ne sera possible qu’à la condition que les dirigeants des partis politiques ne prennent plus les critiques venants de leurs membres comme une preuve manifeste de leur renoncement à appartenir au parti ; mais plutôt comme une forme de contribution à l’amélioration de la gestion du parti, par le débat d’idées .

 

L’ancrage de la démocratie béninoise ne dépendra pas exclusivement, de l’irréprochabilité de ses gouvernants; mais également de la manière dont à la base, les partis politiques, qui comptent pour beaucoup dans l’acquisition de la mentalité démocratique ; est gérée.

 

C’est à la façon dont il aura dirigé son parti qu’on pourrait légitimement imaginer, la manière dont le leader politique, pourra diriger les rennes d’un pays, si toutefois il arrivait à se hisser au pouvoir.

 

 

Al Tricky !

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents

’’Les opinions émises sur ce blog n’engagent que leurs auteurs, rien que leurs auteurs’’