larevue2analck

larevue2analck

"Parce que vous ne pensez pas pareil que nous"


|Un nouveau coup d’état au Bénin ? Pour quel but ?

Publié par La revue2analck sur 4 Mars 2013, 12:43pm

Catégories : #Les mots 2 @LNACK

Ce qui s’apparente, ou du moins ce que le pouvoir de la refondation ; par la voix du procureur de la république, voudrait nous faire passer, pour une   deuxième tentative, depuis l’exil cette fois-ci, de l’homme d’affaire Patrice Talon, à déstabiliser le pays béninois ; me laisse pour le moins perplexe.

 

Si cela s’avérait effectif ; pour le principe, la chose est condamnable, car dans un système démocratique, l’accession au pouvoir est proscrit, dès lors qu’il ne s’effectue pas conformément aux dispositions constitutionnelles.

 

Ce constat établi, n’ébranle cependant en rien le scepticisme qui m’anime.

 

Aussi ma liberté de penser, me laisse –t- elle supposer  qu’il n’est pas impossible que quelque esprit retors dans l’entourage présidentiel ; n’ait  trouvé par l’entremise de ce nouveau « coup » ; le moyen de «noircir » un peu plus le sort de l’homme d’affaire en exil et qui sait peut-être ; de faire changer d’avis le gouvernement français, qui se serait jusqu’à présent opposé à son extradition au Bénin.

 

Dans l’hypothèse loufoque où Patrice TALON aurait été à l’origine d’une telle initiative de déstabilisation du pouvoir politique au Bénin ; puisque c’est ainsi que l’on voudrait nous « vendre » l’histoire ;pour quelque raison aussi valable qu’elle puisse paraître ; il aurait manqué de discernement quant à la subjectivité politique de sa propre situation.

 

Mais d’un autre point de vue, je trouve sincèrement « fort de café » de la part du pouvoir de la refondation que de tirer ainsi, sur la corde:

« Patrice TALON ancien proche du président ; tombé en disgrâce et reconverti en expert ‘’hors – pair’’ de coup d’état, ou d’intelligence politique ». 

 

A force, la corde va se rompre et avec elle ; la plus infirme chance qu’il pourrait exister que tout cela puisse être possible.

 

En récompense, pour le pouvoir de la refondation, le discrédit s’il ne l’est pas encore, sera total.  

 

Pour ma part; ma conviction reste la même ; avéré ou non ; cet intermède risque de nous détourner un peu plus des vraies questions qui devraient à mon sens retenir l’attention des populations béninoises.


Cette aversion viscérale que le refondateur et son ancien « financier », semblent se nourrir, ne doit pas accaparer l’essentiel de la vie politique béninoise ; même si d’une certaine façon elle y est étroitement liée ; c’est surtout sa résurgence intempestive qui est à décrier ; encore plus lorsqu’elle est intentionnellement provoquée pour faire valoir des intentions opportunistes ou pour nourrir la surenchère de la diversion politique.

 

Ainsi que vous l’aurez compris, d’un côté comme de l’autre je ne saurais me rabattre car l’intérêt du Bénin à mon sens, est bien au-delà de tout cela.

 

@lnack@LNACK !

 

 

 

new mini logo

Commenter cet article

Archives

Articles récents

’’Les opinions émises sur ce blog n’engagent que leurs auteurs, rien que leurs auteurs’’