larevue2analck

larevue2analck

"Parce que vous ne pensez pas pareil que nous"


|Patrice TALON aurait demandé l’asile politique à la France

Publié par La revue2analck sur 26 Novembre 2012, 09:35am

Catégories : #Les chroniques 2 la revue

Autant vous le dire d’emblée d’entrée, mon propos s’articulera autour d’une rumeur.


Elle a rapport notamment à ce que Patrice Talon aurait engagé en préfecture française, une demande aux fins d’être reconnu comme un exilé politique.


Sans préjuger de la réponse qui serait accordée à sa demande, si toutefois la rumeur s’avérait fondée ; il ne fait aucun doute que cela porterait un certain préjudice à l’image de la démocratie béninoise.


De nature béninoise en effet, cette condition d’exilé politique, ne s’apparente dans mon esprit, qu’à une certaine période de l’histoire politique béninoise, où les pratiques contestables du point de vue démocratique, avaient cours dans le pays béninois.

 

Généralement et de manière objective ; une demande d’asile politique suppose que le demandeur a de sérieuses raisons de penser que sa vie serait en danger dans son pays d’origine, au point de rechercher refuge à l’étranger.

 

La seule similarité qui rapprocherait les deux cas que je viens de décrire, tient essentiellement à une évidence : c’est qu’ils accorderaient assurément, très peu de reconnaissance aux valeurs démocratiques. En tout cas bien en deça de la normale, pour que des ressortissants d’un pays, estiment hors de propos, d’accorder le moindre crédit au système judiciaire de leur pays pour décider, en toute sérénité et en toute transparence de leur sort.

 

Si cela pourrait se concevoir sous le joug d’un régime dictatorial, cela paraît pour le moins perplexe, que la pratique puisse être de mise, dans le cadre d’un pays qui se revendique d’une pratique démocratique, dont il se plaît à l’occasion de se targuer.

 

C’est à ce deuxième cas de figure, que s’apparenterait la situation dans laquelle se trouve l’homme d’affaire béninois.

Et dans cette hypothèse c’est le plus souvent, le respect des droits de la défense, ou encore l’assurance d’un procès équitable et transparent, qui est en cause.   

 

Ce qui équivaudrait à reconnaître tacitement que la démocratie béninoise, sur bien des points, serait en souffrance. La pléthore de justiciables jetés en prison sans aucun procès, dans les nombreux scandales survenus sous la gouvernance du refondateur ; ne viendrait qu’étayer ma démonstration.

 

Mais puisqu’il est admis que l’état de droit est celui où les droits de l’homme, ont le plus de chance de s’épanouir sans le moindre risque d’atrophie ; et si on y rajoute les entraves  portées de manière absconse à la liberté de presse et d’expression ;   ne serait –il pas venu le temps de s’enquérir de la santé de l’état de droit au Bénin ?


 

Al trickyAl Tricky ! 

 

 

new mini logo

Commenter cet article

Archives

Articles récents

’’Les opinions émises sur ce blog n’engagent que leurs auteurs, rien que leurs auteurs’’