larevue2analck

larevue2analck

"Parce que vous ne pensez pas pareil que nous"


|Le Gal SEMEGAN voudrait enfumer son monde !

Publié par La revue2analck sur 6 Décembre 2012, 14:50pm

Catégories : #Les chroniques 2 la revue

Alors qu’une rumeur qui reste à confirmer, fait état de la supposée arrestation de TALON ; il me plaît de revenir sur les allers et retours douteux du directeur de cabinet du ministre de la défense, à la maison d’arrêt de Missereté, où serait détenus le Dr CISSE et Mlle KORA, tous deux présumés complices de la tentative d’empoisonnement, dont le refondateur aurait été victime.


Hormis l’inutile précision du fait que le ministre de la défense, n’est autre que le refondateur lui –même, et en dépit des dénégations à peine recevables de son directeur de cabinet ; pour justifier sa visite, puis l’extraction du Dr CISSE, aux fins, ainsi qu’il l’affirmera dans son droit de réponse, de sa traduction devant le conseil de discipline militaire, dont il serait le président ; il serait difficile de ne penser ; qu’il y a là ; un comportement évident qui prêterait le flanc à la critique.

 

Même s’il va de soi, étant donné le statut militaire du Dr CISSE ; que se posera forcément, à un moment de la procédure, une question de droit liée à la compétence et la primauté de la juridiction à saisir ; que je laisserai aux spécialistes le soin de d’éluder ; il reste cependant deux évidences rugueuses ; sur lesquelles le droit de réponse du Gal SEMEGAN, vient buter.


En plus d’être avérée ; il ne fait plus de doute ; que sa visite à la maison d’arrêt de Missereté, l’aura été contre l’avis du juge instructeur.


D’où l’ouverture et le champ de questions que ne peut manquer de supposer une telle visite, dans une telle affaire et dans un tel contexte.


Cette visite, si tant est qu’elle était inévitable ; se serait –elle déroulée dans la droite ligne du respect ; et du respect de tous les droits du Dr CISSE ?


Etant donné la menace d’une possible rétrogradation ou même d’une radiation, que l’intervention de la procédure militaire, ferait planer sur le Dr CISSE ; et si cette instance venait à  intervenir avant la procédure civile ; n’y aurait-il pas là matière à influencer le témoignage d’un présumé innocent qui verait sa carrière professionnelle réduite à néant avant même son procès civil ?

 

Et pis encore s’il venait à être reconnu coupable, par une instance dirigée par ses compagnons d’armes, comment espérer que sa  présomption de culpabilité ne soit pas tacitement établie devant le tribunal pénal ?

 

Rien ; de tout ce qu’auront à faire les différents acteurs directs et indirects de cette affaire, ne saurait rester sans avoir des incidences graves sur le sort des personnes impliquées.


L’ignorer ou faire semblant de le méconnaître, ne ferait que  préciser le peu d'intérêt qu'ils sont pourtant censés éprouver pour une justice équitable.

 

Al trickyAl Tricky !

 

 


 new mini logo

Commenter cet article

Archives

Articles récents

’’Les opinions émises sur ce blog n’engagent que leurs auteurs, rien que leurs auteurs’’