larevue2analck

larevue2analck

"Parce que vous ne pensez pas pareil que nous"


|Correction de la LEPI : La majorité parlementaire à tort de s’opposer à une gestion paritaire du COS

Publié par La revue2analck sur 22 Décembre 2012, 09:55am

Catégories : #Les mots 2 @LNACK

 

Remettre en cause une gestion paritaire et donc consensuelle du COS, au seul motif, de leur position de supériorité en nombre à l’assemblée, est loin d’honorer la  majorité présidentielle.

 

Il est des sujets, qui ; par l’aspect spécifique de leur objet, ainsi que par leur vocation à rassembler, dépassent largement la guerre des tranchées idéologiques ou des circonvolutions partisanes.  

 

Je suis à même d’affirmer que ce dont il est question au sujet de la commission d’orientation et de supervision, fait  partie de ces sujets. De même aurais-je suggéré, si ma voix avait la possibilité de porter jusqu’à ce cercle privilégié de débat, qu’en plus d’être paritaire, cette commission, pour ce qu’elle vise, devrait s’élargir à des représentants de la société civile.

 

Mais apparemment, cette alternative semble avoir été définitivement écartée.

Dont acte !

 

Seulement qu’à vouloir maintenir un certain privilège majoritaire, ne peut que renforcer les sentiments de réserve et d’autres impressions peu dicibles, étant donné les péripéties électorales burlesques, auxquelles les béninois ont dû se confronter, lors des précédentes consultations opérées avec la Lépi.

 

Susciter ou du moins donner une autre impression pour le coup d’après, est semble – t- il, plus à même de s’apparenter à une certaine idée de changement des pratiques.

 

Et puis après tout, la véritable victoire n’est-ce pas celle des idées et des programmes, auxquels les béninois seraient invités à adhérer, à travers leur vote ?

Or cette bataille que la majorité parlementaire voudrait livrer, au sujet de la constitution de la COS, semble évidemment donner l’impression du contraire.  

 

Il ne serait pas nocif _ loin s’en faut _ à l’ambiance aux relents de putréfaction, qui prévaut actuellement sur la politique béninoise, de lui souffler un peu d’air.

 

De l’air, messieurs les députés de la majorité présidentielle !

 

@lnack@LNACK ! 

 

 

 

LOGOLR2@

Commenter cet article

Archives

Articles récents

’’Les opinions émises sur ce blog n’engagent que leurs auteurs, rien que leurs auteurs’’