larevue2analck

larevue2analck

"Parce que vous ne pensez pas pareil que nous"


|Comment va le Bénin d’@LNACK ? _ [41]

Publié par La revue2analck sur 11 Mars 2013, 14:07pm

Catégories : #Les mots 2 @LNACK

 

Une fois n’est pas coutume, c’est par la similarité du combat que mène les femmes sénégalaises et béninoises, pour la parité homme –femme que je débuterai ma chronique.

 

La célébration du 08 mars étant bien entendu passée par là ; mais la profondeur du sujet et surtout la manière dont l’initiative paritaire à été perçue, n’a pas été la même selon les deux pays.

 

Au Sénégal, alors qu’elle a fait l’objet du vote d’une loi; au Bénin les parlementaires ont décidé de reporter le débat qui devait avoir lieu au sujet de la question.

 

 

Mais à l’instar de la célébration de la journée de la femme ; le weekend dernier au Bénin aura été également marqué par la visite d’état au Bénin du couple OUATTARA. Sur invitation de son homologue béninois, le président en exercice de la CEDEAO et son épouse sont venus goûter aux plaisirs de l’hospitalité béninoise.

 

Le temps pour le président ivoirien de faire l’éloge de la présidence de son homologue béninois à la tête de l’UA ; et pour ce dernier de l’honorer à double titre. D’abord en l’élevant à la dignité de  « la Grande Croix de l’Ordre National du Mérite du Bénin » avant de le consacrer « Docteur Honoris Causa » de l’université d’Abomey Calavi.       

 

OUATTARA-HONORIS-CAUSA.PNG

 

Finies les vieilles récriminations pro-GBAGBO dont était soupçonné le président Yayi Boni; désormais la real politique a parlé et fait table rase du passé.

 

Du passé dont le scandale du dernier recrutement de la fonction publique, finit par resurgir. A croire que la nomination de la commission ELEGBE, ne suffit plus à calmer les ardeurs. Mais d’un autre côté cela pourrait se comprendre d’autant plus que la nomination d’une commission  d’enquête, peut bien donner l’impression que l’on s’occupe de cette affaire, alors même que les résultats de cette commission s’éterniseront à voir le jour. Dans ces conditions ; diligence s’impose du côté du pouvoir alors que la vigilance est plus que jamais de rigueur dans l’opinion.


Une opinion béninoise, pour le moins marquée indistinctement par des affaires de malversations, aussi bien dans nos villes et  campagnes ; que de la conférence de recadrage des ministres De SOUZA et Sabaï KATE au sujet de la récente campagne cotonnière.


D’un côté ce sont les arrestations d’un faux greffier à Porto-Novo, et celui du chef de l’arrondissement de Monkpa dans la commune de Savalou, qui alimentent les colonnes des quotidiens béninois.


Tandis que de l’autre et contrairement aux prévisions négatives qui se bruissaient, c’est d’un bénéfice de près de 20milliards, dont se targuerait le pouvoir de la refondation, au sujet de la campagne cotonnière 2012-2013 ; l’occasion pour nos ministres de crier au lynchage médiatique dont le pouvoir béninois serait l’objet de la part de certains quotidiens béninois.

 

Quotidiens béninois à qui je dois également entre autre, le relais des émissions politiques qui ont eu cours au Bénin durant ce weekend. Ainsi à l’instar de Ganiou SOGLO qui réitère, au détour de son passage sur Océan FM, ses conseils pour une relance économique béninoise ; Valentin AGON et Emmanuel SEDEGAN sur golfe tv, projettent pour 2015, l’idée d’une nouvelle conférence nationale relative au développement du pays béninois.

 

Ainsi va le Bénin, tel que je le vois, depuis d’où je vous le décris.

 

Béninoisement vôtre !


@lnack@LNACK !  

 

 

new mini logo

 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents

’’Les opinions émises sur ce blog n’engagent que leurs auteurs, rien que leurs auteurs’’