larevue2analck

larevue2analck

"Parce que vous ne pensez pas pareil que nous"


|Bénin : Main basse de la majorité présidentielle sur la correction de la Lépi

Publié par La revue2analck sur 7 Décembre 2012, 13:40pm

Catégories : #Les chroniques 2 la revue

 

L’échéance des municipales de 2013 se rapproche à grand pas, sans pour autant, qu’il n’ait jamais été aussi certain, qu’il ne puisse se tenir.


Et pour cause ; absorbé qu’on le veuille ou non par le feuilleton de la tentative d’assassinat du refondateur, le sort de la démocratie béninoise, se joue sous nos yeux, sans qu’on ne puisse réellement y changer quelque chose.


Les députés de la majorité ; conscients de là où se trouve leur intérêt, préfèreraient se faire damner, plutôt que de corriger une Lépi, qui pourrait se révéler, ne pas être à leur avantage.

Sinon comment comprendre cet attachement inébranlable à la référence majoritaire, alors même que l'enjeu de l'entreprise serait d'un intérêt national; et donc au dessus, de toutes les ambitions partisanes.

 

 

Le principe voudrait que la correction de la Lépi _ puisque c'est d'elle qu'il s'agit_ puisse avoir vocation à être pérenne indifféremment des pouvoirs successifs et sauf remise à jour des données de base.

Mais pourtant l’ambiance délétère qui siège aux travaux portant sur sa correction, ne peut que laisser perplexe.

 

Il est vrai que je me passe de bien des étapes dans ma contraction du problème, mais peu importe ; puisque l’idée générale de la réalité de la situation qui prévaut s’y retrouve.

La mouvance n’est pas disposé à concéder la moindre chance _qui ne saurait l’arranger_ à l’opposition ; et tant pis si pour cela, le pays devrait s’enflammer à nouveau _comme ce fut le cas à la veille des dernières présidentielles_ au sujet de la Lépi.

Et puis après tout, que risque -t- elle vraiment, la mouvance présidentielle, à ce que les choses piétinent, ou même dans le pire des cas qu’elles échouent et que la Lépi corrigée et revue, ne soit pas disponible à l’échéance convenu ?

 

A vrai dire, pas grande choses !

 

De toute façon elle demeure majoritaire, et mieux elle est toujours aux affaires ; alors qu’à cela ne tienne, les choses pourraient perdurer autant qu’elles voudront.

 

Seuelement que cette vision manichéenne de la démocratie est loin d’être positive. En plus de ne pas refléter une conception réaliste de la notion ; elle dépeint une de ses facettes, les plus détestables ; me faisant prendre du coup conscience, de ce que la survie et la beauté du système tiennent aussi à la valeur des hommes qui le conduisent. 

 

Al trickyAl Tricky !

 

 

new mini logo

Commenter cet article

Archives

Articles récents

’’Les opinions émises sur ce blog n’engagent que leurs auteurs, rien que leurs auteurs’’